Presse-régionale.fr

Créer son entreprise

ENTREPRISE

Création d'une coopérative rurale où les patrons deviennent salariés

samedi 10.07.2010, 05:06
Création d'une coopérative rurale où les patrons deviennent salariés A.Widehem, F. Robillard, B. Robillard, C. Bellec, Y. Simono et A.Vieux : autant de métiers différents. PHOTO LA VOIX

Ce sera la première dans la région. L'association Rurascop regroupe six entrepreneurs de la région qui ont tous un métier différent. Elle va bientôt devenir une antenne d'Oxalis, une coopérative rurale et hétéroclite née en Rhône-Alpes il y a treize ans.

À Ambricourt, près de Fruges, est née une coopérative : Rurascop. Y collaborent un traiteur bio, un photographe, une consultante auprès des collectivités locales, un menuisier sculpteur, une comptable et une sophrologue. Une drôle d'équipe, soudée par des valeurs communes : l'entraide et le développement des entreprises à la campagne.

« D'habitude, une coopérative est centrée sur un métier. Là, le métier central, c'est l'accompagnement des entrepreneurs en milieu rural », décode Frédérique Robillard, traiteur bio. Un service administratif gère le quotidien et conseille les membres pour les questions commerciales, juridiques... « Mais on reste indépendants, souligne Baptiste Robillard, photographe. On gère notre affaire comme on l'entend. » Premier avantage d'une telle structure : le statut. Les entrepreneurs ne sont plus des patrons, mais des salariés comme les autres, avec cotisations sociales, retraite, droit au chômage... Quant au montant du salaire... « On fait un prévisionnel du chiffre d'affaires de l'année à venir. Chaque mois, on baisse ou on augmente en fonction du chiffre réalisé. »

Entreprendre autrement

Même le statut d'auto-entrepreneur paraît moins avantageux aux yeux de Frédérique Robillard : « En auto-entrepreneur, on est tout seul. Là, on a l'expérience et le soutien du service administratif, mais aussi des autres membres. Si j'ai besoin de serveurs, je sais que certains sont intéressés pour m'aider. Ce qui me coûtera moins cher que d'embaucher par ailleurs, car on ne paye pas la TVA entre nous. Et je n'aurai pas le sentiment de les sous-payer. » Pour Annick Widehem, comptable dans de grandes entreprises durant trente ans, « l'idée, c'est d'entreprendre autrement. Ce n'est pas le fric avant tout, mais l'individu avant tout. » Pour être viable, la coopérative doit compter une vingtaine de membres. Pas plus. « Notre ambition n'est pas de se développer à tous crins, mais d'atteindre l'équilibre, pour bien vivre. » •

PAR AMANDINE FARAUD
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix