VITRY-EN-ARTOIS

Une voiture à 5 E par jour pour desserrer le frein à l'emploi

Publié le 01/03/2010 à 05h02

Lavoixeco - Pas de voiture pas de boulot et pas de boulot pas de voiture. Pour que le serpent arrête de se mordre la queue, Aidemploi a mis en place un système de location de véhicules pour les demandeurs d'emploi ou ceux qui viennent juste de décrocher un job.

Une voiture à 5 E par jour pour desserrer le frein à l'emploi
Lavoixeco - Pas de voiture pas de boulot et pas de boulot pas de voiture. Pour que le serpent arrête de se mordre la queue, Aidemploi a mis en place un système de location de véhicules pour les demandeurs d'emploi ou ceux qui viennent juste de décrocher un job.

L'antenne de Vitry-en-Artois de la Maison de l'emploi et de la formation du pays d'Artois avait elle aussi lancé un système similaire mais a finalement fait le choix, comme la maison mère d'Arras, de confier cette gestion à Aidemploi. Son président, Alain Cayet, est venu à la rencontre des partenaires, vendredi à Vitry, avec pour ambition de faire bénéficier du service à un maximum de personnes.

Le principe est simple. Le demandeur d'emploi est orienté par le CCAS de sa commune, la mission locale, Pôle emploi, la maison de l'emploi... vers Aidemploi. « Le prescripteur qui nous envoie le jeune aura auparavant vérifié que d'autres moyens de locomotion n'existent pas : bus, train, covoiturage... », explique Alain Cayet. Un dossier est alors rempli et une voiture finalement mise à disposition. Évidemment, le demandeur doit être détenteur du permis de conduire, habiter le pays d'Artois et pouvoir présenter un contrat de travail ou une mission d'intérim. À ce jour, quatre véhicules (achetés d'occasion) sont à disposition ; selon les besoins, d'autres pourraient venir garnir la flotte. Mais à condition que les financements soient au rendez-vous. Car pour une location facturée 5 E la journée, le coût réel est de 15 E. La différence est prise en charge par la Maison de l'emploi. La question est aujourd'hui de savoir s'il faut acheter des voitures adaptées aux personnes handicapées (mais des solutions alternatives existent), des véhicules sans permis (pour un public aux faibles revenus) voire des deux-roues (pour des demandeurs d'emploi plus jeunes). À ce jour, soixante-six personnes ont bénéficié du service. Sachant que la location peut être de longue durée : maximum trois mois. •

E. C.

Aidemploi, 1 bis rue Abel-Bergaigne à Arras Tél : 03 21 21 50 80.

La Voix Éco