Presse-régionale.fr

Arc International

Arc International annonce la fin du cristal d'Arques

mercredi 13.02.2008, 07:45
Arc International annonce la fin du cristal d'Arques PHOTO ARCHIVES PATRICK JAMES

Alors que l'on fête les 40 ans de Cristal d'Arques cette année, la direction d'Arc International a annoncé hier l'arrêt de cette production emblématique fin 2009. Cette activité plombe les chiffres du groupe qui souhaite gagner en compétitivité. Aucun licenciement ne sera prononcé. Mais l'entreprise ne sait pas comment elle gérera les 611 personnes annoncées en trop début 2011. À cette date, elle souhaite ne plus compter que 6 000 salariés sur le site d'Arques, soit deux fois moins qu'il y a cinq ans.


PAR DAVID MONNERY
economie@lavoixdunord.fr

La mort du cristal d'Arques est donc programmée. Fin 2009, il en sera fini avec cette matière emblématique qui avait largement contribué à la renommée du savoir-faire audomarois. «  C'est une décision douloureuse, mais nous perdions trop d'argent structurellement, justifie Guillaume de Fougières, directeur général Europe. Le cristal était pénalisé par des coûts de production élevés, par la hausse du coût de l'énergie et des matières premières – le prix du plomb a été multiplié par deux en un an et demi –, par les fluctuations de l'euro pour une matière vendue à 50 % en zone dollar, et par d'importantes baisses de parts de marché dues au fait que les ménages préfèrent désormais s'acheter un beau voyage qu'un service en cristal. » Sur les cinq fours qui tournaient sur le site de Blaringhem (à quelques kilomètres d'Arques), un seul reste en fonction. Il produit 7 à 8 000 tonnes par an.
Deux cent cinquante salariés seront concernés par cette disparition. Tous bénéficieront des mesures de départ volontaire aidé, d'essaimage ou de préretraite mises en place par le groupe depuis 2004. «  Il n'y aura aucun licenciement sec », a rappelé Guillaume de Fougières. La marque Cristal d'Arques, elle, continuera à vivre, mais en s'ouvrant à d'autres matières. «  Tout est envisageable pour la redynamiser », avance le directeur général.
Et puis fin 2010, c'est le four B qui s'arrêtera à son tour définitivement à Arques. Un outil de production de verre blanc «  qui ne représente que 5 % de la production actuelle ». Son activité sera transférée essentiellement dans l'usine du groupe aux Émirats arabes unis. En compensation, 100 millions d'euros seront investis sur le site audomarois d'ici deux ans.
«  On s'engage pour rester. Le site d'Arques est indispensable au groupe, nous pouvons largement y produire en grande quantité et ne pas en faire qu'un site d'innovation et de recherche », affirme Guillaume de Fougières.
Reste que l'objectif est d'atteindre 6 000 salariés début 2011. Deux fois moins qu'il y a cinq ans. •

La Voix du Nord

ZOOM

Se relever du verre brisé. – La première entreprise privée de la région réduit donc sa voilure. Les Houillères ne sont plus là, la sidérurgie régionale n'existe plus, les grands fleurons textiles non plus : Arc est la dernière grande aventure industrielle du Nord - Pas-de-Calais. Elle reste un fleuron de ce capitalisme familial d'inspiration rhénane, fondatrice du modèle paternaliste et d'un certain statut protecteur préférant l'investissement dans l'outil de production au dividende du management, la durée au court terme, le patrimoine familial au levier des marchés boursiers.

Ce temps-là est loin d'être révolu dans notre région. Arc International était il y a encore dix ans la troisième usine de France avec près de 13 000 salariés. Seuls devant, les 19 000 de Peugeot à Sochaux et les 15 000 de Michelin à Clermont-Ferrand. La grande verrerie, toujours leader mondial, ne se contente plus de produire, elle maîtrise aussi ses réseaux de vente dans le monde. Elle a changé de nom (ex-VCA), a refondu ses marques, relancé sa croissance externe et inventé sa place dans l'univers du luxe. Tout cela est nouveau, inspiré par Philippe Durand, fils de Jacques, un fils disparu trop jeune en septembre, faisant craindre un élan brisé, fragile comme du verre.
Y. B.

Nos fiches pratiques et dossiers

Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix