Presse-régionale.fr

L'actualité de la galaxie Mulliez

DISTRIBUTION

[AUDIO] La saga Chronodrive, ou comment la face de la consommation en a été changée

vendredi 22.01.2010, 07:44
[AUDIO] La saga Chronodrive, ou comment la face de la consommation en a été changée Ludovic Duprez et Martin Toulemonde savourent aujourd'hui le succès de Chronodrive. PHOTO MAX ROSEREAU.

Deux Chtis pur sucre, Ludovic Duprez et Martin Toulemonde, sont les créateurs de Chronodrive. Le premier concept de courses en ligne livrées ensuite dans le coffre de la voiture a changé la vie de bien des consommateurs. Et a révolutionné à sa manière le monde de la distribution. A écouter, les explications de Martin Toulemonde.

Martin Toulemonde, avec Chronodrive aviez-vous l'ambition de révolutionner la manière de faire les courses ?
Un concept qui propose toujours de faire ses courses en voiture, ce n'est pas très écolo...
Y a-t-il dans le monde des concurrents qui se développent sur le même créneau que Chronodrive ?

Interview audio réalisée par Jacques Cointat

« Et dire qu'au début on nous a traités de fous... » Six ans après, Ludovic Duprez et Martin Toulemonde peuvent savourer le succès de Chronodrive. Quinze salariés à l'origine, 850 aujourd'hui, le double l'année prochaine. Et une vingtaine de magasins qui vont s'ajouter aux seize déjà existants.

Ceci dit, tout le monde n'a pas traité de fous les deux jeunes entrepreneurs, respectivement 40 et 30 ans au compteur au moment de la création de Chronodrive, et déjà une longue expérience internationale au sein de Bonduelle pour Martin, et Kiabi pour Ludovic.

« Nous étions tous les deux à un tournant de nos carrières, avec la vraie volonté d'entreprendre. C'est Gérard Mulliez qui nous a mariés », se souvient Martin Toulemonde.

Bon sang ne saurait mentir. Ludovic Duprez n'est autre que le petit-fils d'Ignace Mulliez, l'oncle de Gérard Mulliez, le fondateur d'Auchan. « On a été le voir pour des conseils. Il nous a dit qu'il serait intelligent que nous nous rapprochions. C'était bien vu. Il y a une sorte d'alchimie et de complémentarité dans un duo. Cela nous a plutôt réussi. Gérard Mulliez a vite compris que notre concept était intéressant, qu'il représentait une rupture totale dans le domaine de la distribution alimentaire. Quand il a vu notre enthousiasme, peut-être a-t-il eu la nostalgie du démarrage d'Auchan... »

Au-delà des conseils et d'une prise de participation comme actionnaire de référence, le « patriarche » de la grande distribution leur ouvre surtout les portes de la centrale d'achat Atac pour les approvisionnements de Chronodrive.

« Notre concept est simple. Il suffit de ne pas aimer faire les courses. J'ai toujours trouvé que c'était une perte de temps, explique Martin Toulemonde. Notre objectif : faire gagner du temps ». Et donc s'installer en bordure des agglomérations, en dehors des zones commerciales encombrées, là où circulent les gens, entre domicile et travail.

« Mais il nous fallait aussi réussir l'équation logistique : créer un site, rassurer le client sur la possibilité de faire ses courses à distance, pouvoir préparer les commandes en une heure, le tout au même prix qu'au supermarché, sans frais supplémentaires », explique Ludovic Duprez.

Bouche-à-oreille

On ne révolutionne pas les courses en un coup de baguette magique. Il faudra deux ans aux deux entrepreneurs pour peaufiner leur projet. Et en février 2004, le premier Chronodrive ouvre ses portes à Marcq-en-Baroeul, aux portes de la rocade nord-ouest.

« On a proposé à 200 de nos amies d'être les premières clientes pour tester le concept. On livrait nous-mêmes dans le coffre des voitures, toutes oreilles ouvertes pour recueillir les réactions ». Toutes sont unanimes : vous avez changé notre vie. C'était gagné. Le bouche-à-oreille n'a eu qu'à faire le reste.

Même s'il est avare de chiffres, l'entreprise revendique aujourd'hui 140 000 clients fidélisés, pour qui Chronodrive est le magasin principal. Le site propose désormais 7 500 références dans toutes les familles de produits (même bio) et a réalisé quatre millions de connexions l'an passé. De quoi poursuivre sereinement sa croissance... et attirer les convoitises du « frère » Auchan Drive ? « De fait, Auchan est notre actionnaire majoritaire et nous sommes intégrés au groupe, reconnaît Ludovic Duprez. Il y a des synergies. Mais Chronodrive et Auchandrive sont deux entreprises qui ont des identités et des vocations différentes et qui resteront séparées. » La saga continue. •

PAR JEAN-MARC PETIT
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix