Presse-régionale.fr

L'actualité de la galaxie Mulliez

GRANDE DISTRIBUTION

Cet été, Auchan Noyelles-Godault aura un « drive » d'environ mille références

mardi 25.01.2011, 05:12
Cet été, Auchan Noyelles-Godault aura un « drive » d'environ mille références Jusque début avril, les caisses vont être modernisées pour devenir tactiles et à haut débit.

Depuis bientôt 39 ans, l'hypermarché noyellois a vécu un nombre impressionnant de mutations des 10 000 m² originels aux 22 000 atteints en 2007. Cette année, l'enseigne multipliera les investissements en modernisant toutes ses caisses, relocalisant le discount et proposant, lui aussi, un service qui a le vent en poupe : « drive ». Premiers chargements de coffre prévus pour le 15 août.

« Le secret est de savoir préserver le bon équilibre entre hyper, galerie et centre commercial pour éviter la concurrence frontale et proposer aux clients la plus large palette possible et, donc, une vraie complémentarité ! » Depuis près de 30 ans qu'il est aux commandes Didier Masson connaît la musique. Et sait parfaitement mettre en phase les attentes des consommateurs avec l'offre de son enseigne. Pour cela, chaque année, il s'efforce de remettre l'ouvrage sur le métier pour se retrouver le plus possible en la position avant-gardiste qui lui plaît tant...

Ainsi, depuis quelques jours, les clients de l'hypermarché noyellois ont pu constater qu'une batterie de caisses étaient indisponibles. « Depuis le lundi 17, on commence à supprimer 25 caisses par phase. Ce qui fait que, début avril, on aura réussi à équiper toutes les caisses du magasin (elles sont au nombre de 90 !) avec une nouvelle informatique à haut débit. Objectif : que ces nouvelles caisses à utilisation tactile soient plus rapides et faciles à manoeuvrer... »

Les caisses, il en existe aujourd'hui de trois types différents à Auchan : les normales, les automatiques pour les petits paniers... mais aussi un système qui devrait s'étendre cette année, le pistolet rapide. 220 devraient être à disposition de la clientèle en cours d'année. « Ce qui est intéressant, explique Didier Masson, c'est qu'en arrivant en caisse, les gens n'ont pas à décharger leurs achats. Ils ont juste à introduire leur carte Accor pour être identifiés... »

Et lorsqu'on demande au directeur de l'hyper s'il ne craint pas une recrudescence de la grivèlerie avec ce système, c'est avec un grand sourire qu'il rétorque : « Absolument pas, on part sur la confiance en nos clients. Malgré la taille du magasin, on a des retours d'inventaire de grande qualité. On sera juste vigilants sur les produits négociables de haute valeur. Et il y aura des contrôles inopinés... »

À l'intérieur de l'hyper, c'est également le rayon self-discount « qu'on appelait dans le temps Au vrac » qui va être déplacé vers un endroit où il ne saturera plus les caisses. Ce sera également le moyen d'anticiper un futur agrandissement du rayon « dans le cadre de notre politique de développement durable où l'on mettra un coup d'accélérateur sur la vente sans emballages ». Autre mutation attendue sur le secteur pâtisserie et boulangerie, un des secteurs numéro un de l'hyper.

Mais le grand chambardement est à attendre sur la zone où, pour le 15 août, devrait ouvrir un « drive », le permis de construire étant déjà en poche. « C'est un concept qui monte en puissance. on va avoir un des plus grands « drive » sur le marché. 10000 références et 60 à 70 créations d'emploi pour le faire tourner ! » s'enthousiasme déjà Didier Masson.

Celui-ci sera édifié en face d'Alinea et devrait être entouré, dans la foulée, par trois ou quatre nouveaux restaurants : « Ceux du site sont en effet souvent saturés ! Le choix des enseignes n'est pas encore bien figé mais on va jouer sur la complémentarité ... » Et puisqu'on parle centre commercial, les problèmes récurrents de circulation à sa sortie ont bien été pris en compte. « On négocie entre autres avec la SANEF pour avoir un tourner à gauche sur Lille un peu plus développé ! » explique le directeur de l'hyper.

Qui, sur la même thématique, n'esquive pas les questions concernant le futur tramway. Et un terminus annoncé sur la zone Auchan qui fait beaucoup grogner et se demander si, sur ce projet, Auchan met ou non la main au portefeuille. « Même si ça ne sert pas les intérêts d'Auchan, je peux déjà vous dire qu'on a déjà dû sortir notre portefeuille, explique le directeur. Nous est tombée dessus une facture de taxe de transport avec six mois de rétroactivité. À 21 000 euros par mois, je vous laisse calculer ce que j'ai dû verser du jour au lendemain ! »

Et il rappelle n'avoir pas attendu qu'on lui demande « pour construire une gare de bus ici. Car s'il y a autant d'autobus chez nous, c'est que la ligne est rentable, c'est clair. Il faut savoir qu'ici on est la deuxième descente-montée du secteur après la gare de Lens ... »

PAR PASCAL WALLART
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix