LES BONS PLANS ANTICRISE

Réparer sa voiture à moindre coût

Publié le 21/02/2009 à 04h50

Lavoixeco - Réparer et entretenir sa voiture à moindre coût en échangeant son savoir-faire, c'est le pari qu'a pris Colette Nieuwiarts en créant un garage associatif à Escaudoeuvres, près de Cambrai. À 55 ans, cette ancienne directrice d'un centre de formation propose depuis octobre un service d'économie solidaire.

Réparer sa voiture à moindre coût
Lavoixeco - Réparer et entretenir sa voiture à moindre coût en échangeant son savoir-faire, c'est le pari qu'a pris Colette Nieuwiarts en créant un garage associatif à Escaudoeuvres, près de Cambrai. À 55 ans, cette ancienne directrice d'un centre de formation propose depuis octobre un service d'économie solidaire.

PAR M.-C. DEBAENE
economie@lavoixdunord.fr

« L'idée est dans les tiroirs depuis 2005. Je voulais proposer ce service aux personnes qui n'ont pas beaucoup de moyens. » Pour réaliser ce projet, Colette Nieuwiarts n'a pas hésité à reprendre le chemin des études. Durant un an, elle suit le master, deuxième année, « développement local et économie solidaire » à Valenciennes, et monte un important dossier pour convaincre différents partenaires à la suivre dans l'aventure. « L'homme est au centre de ce concept. Nous ne considérons pas la personne comme un client. Nous ne sommes pas là pour faire des bénéfices. C'est une politique d'économie solidaire. »

Dans ce garage, tout le monde est adhérent à l'association et met la main dans le cambouis. « Même si vous êtes novices, vous mettez la main à la pâte ! Chacun répare soi-même son véhicule. » Un mécanicien professionnel, le seul salarié de l'association, est là pour prodiguer ses conseils.

Pour financer ce projet, l'association a bénéficié des aides financières du conseil général du Nord, de la Région, de la ville d'Escaudoeuvres et de la Caisse d'Épargne (par le biais d'un projet d'économie locale et sociale, PELS). Des financements investis dans le matériel mis à disposition : boîtes à outils, matériel informatique, équilibreuse de pneus, pont mobile...

Huile de coude

« Nous avons reçu une aide ponctuelle du Département car ce projet entre dans le cadre d'une politique d'aide aux allocataires du RMI. » Les allocataires payent une cotisation annuelle de dix euros par an et l'achat des pièces. La « main-d'oeuvre » est ensuite gratuite. Mais ce garage n'est pas exclusivement réservé à ce public. Toute personne qui souhaite faire des économies peut enfiler un bleu de travail, retrousser ses manches et devenir adhérent (vingt euros par an). Un forfait dégressif de quinze euros par heure est aussi à régler.

Depuis octobre, le concept a déjà séduit soixante-dix adhérents. Autre avantage, écologique cette fois-ci, de ce garage : il permet de lutter contre les ateliers improvisés sur les trottoirs ou le déversement des huiles usagées dans les égouts. Une idée solidaire qui a très certainement de l'avenir !

•

> Garage associatif, Automobile 59, à Escaudoeuvres. Tél : 06 70 49 67 03.

La Voix Éco