Presse-régionale.fr

Région

• UN VISAGE, UN JOURPASCAL DESSAINTECRIVAIN,

Metaleurop : le devoir de mémoire qui rouvre les plaies environnementales

dimanche 28.03.2010, 05:05
Metaleurop : le devoir de mémoire qui rouvre les plaies environnementales Pascal Dessaint : «Les images de ce conflit me bouleversent aujourd'hui encore !»

Il y a des écrivains qui font leur promo et ceux qui font plutôt des rencontres. Pascal Dessaint, le sourire en bandoulière et l'empathie chevillée au corps, est résolument de ceux-là. Lui qui, depuis quelques jours, court de plateau télé en salons du livre sera aujourd'hui au Salon du polar de Lens. À quelques kilomètres de l'ex-site de Metaleurop qu'il repeint en noir anthracite dans « Les Derniers jours d'un homme ».

PAR PASCAL WALLART

« De là-haut, on a une vue imprenable sur la région. On voit tout : la cité moribonde, le canal croupissant, l'autoroute qui nous coupe du monde plus sain, le désert sur lequel s'élevait l'usine... » Au pied du terril Metaleurop, un monde implacable, aussi sordide que touchant, tel que transfiguré par Pascal Dessaint. Ses « Derniers jours d'un homme » sont en quelque sorte une plongée en apnée dans les fonds abyssaux d'un drame sanitaire, écologique et social sublimé dans une logique jusqu'auboutiste. Noir c'est noir... Et même très noir !

Car le risque industriel a toujours fait partie du quotidien de Pascal, originaire du Dunkerquois avant de s'expatrier en Haute-Garonne : « Près de Dunkerque, j'ai vécu 20 ans en lisière de 14 usines classées Seveso et il a fallu que je parte à Toulouse pour qu'il y en ait une qui m'éclate à la tête ! » Le drame AZF sera d'ailleurs la toile de fond de Loin des humains, l'un de ses précédents romans. « Il y a une suite logique dans mon travail d'auteur et "Les Derniers jours d'un homme" n'arrive pas par hasard. Il s'inscrit dans la droite ligne de ce que je fais depuis 2003 sur le rapport de l'homme à la nature et l'environnement qu'il se crée... » Un regard acéré et militant qui se nourrit de l'affaire Metaleurop, même si les noms des protagonistes sont volontairement maquillés, Car l'homme n'est surtout pas dans une démarche de journaliste. « Ma volonté est de révéler pour alerter et démontrer, c'est une tradition du roman noir dans laquelle je m'inscris. Le roman est un bon vecteur pour faire passer des messages... » La saga Metaleurop, Pascal Dessaint l'avait en son temps suivie avec attention, découpant méticuleusement les articles consacrés au drame au fil de ses revues de presse. « J'étais touché dans ma chair... Les images de ce conflit me bouleversent aujourd'hui encore. On continue à mépriser l'humain et le bafouer. Moi, là-dedans, je suis juste un homme qui regarde et s'indigne devant tant de cynisme... » Quelques années plus tard, ce sont ses racines familiales qui reviennent en boomerang. Un papa qui, à 14 ans, descend à la mine, du côté de Lourches. Un grand-père et des oncles qui connurent eux aussi le fond... Des racines qui le relient inconsciemment au drame humain noyelllois. « Au départ, c'était un conflit social classique qui révélera toute l'étendue d'une catastrophe sanitaire et sociale sans précédent... » Et des images qui le hantent « comme cette mère découvrant que ses enfants ont un taux de plombémie extrême et qui est mise au ban de la société parce qu'il ne faut surtout pas en parler... »Les ingrédients d'une histoire noire et sociale « un peu négligée ces dernières décennies parce qu'on ne parle plus des ouvriers » qui le poussent à raconter, par le biais de Judith, Clément ou Pauline, « une communauté victime. Et même s'il y a des personnes belles et moins belles, en fin de compte il n'y a que des victimes... » La mort, la rage et la révolte habitent Les Derniers jours d'un homme, un vrai devoir de mémoire à propos duquel on n'a pas hésité à qualifier la plume de Pascal Dessaint comme évoluant entre Zola et Dashiel Hammet... Rien que ça !

t

La Voix du Nord

«Mars 2019»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix