Presse-régionale.fr

Agriculture

AGRICULTURE

Nouveaux rendements records pour la betterave mais pas encore assez pour concurrencer le Brésil

mercredi 30.05.2012, 05:02
Nouveaux rendements records pour la betterave mais pas encore assez pour concurrencer le Brésil Les rendements en hausse de 2,5 % par an depuis vingt ans.

Ils pouvaient avoir le sourire, les betteraviers de la région, lors de l'assemblée générale de la CIB (commission interdépartementale betteravière) à Vimy. Le rendement de 97 t/ha au niveau national est un nouveau record absolu. La région fait juste un peu moins bien à 95,8 t/ha. Au sud de Paris, grâce à l'irrigation, certains atteignent les 116 t/ha. Ce qui représente depuis vingt ans une progression annuelle du rendement de plus de 2,5 %.

Pour absorber tout ce volume, la campagne a été particulièrement longue : entre 110 et 119 jours en 2011 contre 80 à 85 en 2000. Une politique voulue par le syndicat afin d'écraser les frais fixes des usines mais qui a pu poser problèmes aux planteurs qui sont confrontés à une hausse de la tare terre et à des phénomènes de pourrissement sur les betteraves en attente, comme l'a rappelé Xavier Laude, président de la CIB.

Avec de tels niveaux de rendements, la question va se poser de limiter les surfaces pour pouvoir absorber tous les volumes et éviter les reports de quotas sur les années suivantes. Dernière bonne nouvelle du jour, le marché du sucre étant haut, la coopérative pourra verser un supplément de prix supérieur à 10 euros la tonne. La betterave, plante d'avenir, est aussi une plante qui rapporte.

Pour la campagne 2012-2013, les prix devraient aussi se maintenir à un bon niveau, mais pour Alain Jeanroy, directeur général de la CGB (Confédération générale des planteurs de betteraves), l'avenir se joue désormais à Bruxelles. La Commission européenne voudrait, en effet, supprimer les quotas à l'horizon 2015. Une libéralisation du marché qui profiterait bien aux industriels ou aux raffineurs partisans d'un sucre toujours moins cher, mais pas aux planteurs.

Le syndicat betteravier européen milite pour sa part pour un maintien des quotas jusqu'en 2020, le temps de gagner encore en rendement. L'écart de tarif du sucre européen face au géant brésilien est de 30 % ! « À partir de 2020, on pourra exporter librement mais il faudra être compétitif sur le marché mondial », a conclu M. Jeanroy. •

EMMANUEL CRÉPELLE

On compte 5 870 planteurs dans la région qui ont produit 5,4 MT (4,7 MT en 2010) soit un chiffre d'affaires de 130 millions d'euros pour 56 300 hectares cultivés.

La Voix du Nord
Partager :

Lire aussi en Agriculture

Nos fiches pratiques et dossiers

«Juillet 2019»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix