Presse-régionale.fr

Bâtiment et Travaux Publics

Akena vérandas : inquiétude parmi les salariés concernés

jeudi 19.04.2012, 05:02

Malgré le discours volontairement rassurant du directeur général, des salariés de l'unité hazebrouckoise d'Akena sont inquiets.

Olivier Descamps reconnaît qu'un tel changement peut être très perturbant, surtout pour des gens qui ont toujours vécu en Flandre intérieure. C'est pourquoi il met l'accent sur le plan d'accompagnement du projet, en insistant sur ses garanties dans le domaine social. Ces garanties concernent bien sûr les salariés qui accepteront de partir en Vendée, avec un « package social ». Celui-ci pourrait comprendre l'embauche d'épouses dans l'unité de La Roche-sur-Yon si elles en manifestaient l'intérêt.

Les garanties concernent aussi, assure-t-il, les salariés qui refuseront de partir. Pour ces derniers, il y aura notamment des postes de reclassement proposés dans les équipes de pose de vérandas basées à Hazebrouck. « Pour les trente-huit personnes de production concernées, on proposera cinquante-cinq postes au total », souligne le directeur général.

L'un des salariés concernés nous a contactés pour nous faire part, sous le couvert de l'anonymat, du ressenti au sein du groupe des trente-huit personnes concernées. « On est dans le flou, affirmait-il mardi, au lendemain de la réunion du comité d'entreprise. Les réunions se succèdent. On sait qu'il va y avoir des propositions pour les personnes qui voudront suivre en Vendée. Mais, soit on accepte de partir en Vendée, soit c'est le licenciement. » Sur ce dernier aspect, les propositions de reclassement évoquées par le directeur général apporteront peut-être des assurances de nature à rassurer les salariés qui ne voudraient pas partir.

Les raisons d'un refus évoquées par le salarié d'Akena rejoignent en partie ce que dit plus haut le directeur général : « On est trente-neuf dans l'atelier et on n'est pas beaucoup à vouloir partir. On a toujours vécu par ici. » On sentait cet homme un peu désabusé et résigné, même s'il expliquait sa démarche de contacter la presse par une volonté de ne pas lâcher : « De toute manière, il est prévu que ça ferme le 16 mai. Il y a des bruits qui courent mais on ne sait rien, ça reste flou. On voulait manifester un peu, mais on nous a dit clairement qu'il y aurait alors des licenciements autres que ceux qui sont prévus. »

Ce salarié témoigne aussi d'une ambiance qui se serait, selon lui, dégradée ces derniers temps, avec une « pression » qui serait mise sur un personnel qui aurait tendance à beaucoup discuter de ses inquiétudes.

C. T.

La Voix du Nord
Partager :

Lire aussi en Bâtiment et Travaux Publics

Nos fiches pratiques et dossiers

«Juillet 2019»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix