Presse-régionale.fr

Chimie, Pharmacie et Santé

REVIREMENT

Titanobel retire la demande d'extension de son dépôt d'explosifs à Eth

samedi 16.07.2011, 05:17
Titanobel retire la demande d'extension de son dépôt d'explosifs à Eth Les opposants gardent l'arme au pied.

La société Titanobel, qui nourrissait l'ambition d'augmenter la capacité de stockage de son dépôt souterrain d'explosifs d'Eth, vient d'annoncer qu'elle retire son projet. Les opposants crient à une « première victoire ». Mais le dossier n'est pas, sans mauvais jeu de mot, définitivement enterré.

Coup de tonnerre ou pétard mouillé, l'annonce de l'industriel ? L'avenir le dira. Dans la première hypothèse, Titanobel renoncerait à faire passer son dépôt de stockage d'Eth d'une capacité de quatorze à soixante-quatre tonnes d'explosifs. Dans la seconde, il ne s'agirait que d'un report temporaire, histoire de peaufiner une autre demande, eu égard notamment aux conclusions, défavorables, rendues par le commissaire enquêteur dans l'enquête publique qui a eu lieu du 6 septembre au 6 octobre sur les projets d'extension de ce site classé Seveso.

Cette ambiguïté apparaît dans le courrier adressé dernièrement par la direction de Titanobel à la municipalité d'Eth. En préambule, le directeur technique de l'entreprise indique : « nous avons informé Monsieur le préfet du département du Nord de notre décision de retirer notre demande d'autorisation visant à accroître la capacité de stockage de notre dépôt régional sur votre commune d'Eth. Monsieur le préfet nous a donné acte de ce retrait . » Mais, ainsi que le précise le même courrier, Titanobel ne tire pas définitivement un trait sur son projet. « Comme nous l'avons écrit à Monsieur le préfet, nous nous réservons toutefois la possibilité de déposer une nouvelle demande d'autorisation d'augmenter les capacités de notre site de Eth, si nous parvenons à mener à bien et dans des délais et des conditions économiques acceptables le projet de déviation du village de Wargnies-le-Grand qui apparaît dans les conclusions de l'enquête publique comme un préalable indispensable. »

« Première victoire »

Claude Bridelance, président de l'association « Pas d'explosif dans nos villages », créée en 2008, parle de « première victoire ». Pourquoi « première » ? Parce que la lutte finale consisterait pour lui à retravailler sur le PPRT, plan de prévention des risques technologiques afin, dit-il, « que nos villages sortent de la zone Seveso », synonyme d'un tas de préjugés, et notamment de dépréciations immobilières. Toujours selon le même, il semblerait que l'approbation du PPRT de la commune d'Ostricourt, où Titanobel exploite un autre dépôt, ait joué dans ce revirement.

« Le conseil se montre satisfait de savoir que vous avez retiré votre demande d'autorisation », indique pour sa part Jean-Pierre Ramette, maire d'Eth, où les élus avaient voté contre l'extension. Après quoi l'élu balise finement le terrain. « Quant à l'éventuel dépôt d'une nouvelle demande il (le conseil d'Eth-NDLR) n'oublie pas que la déviation du village de Wargnies-le-Grand était une des composantes de votre projet dès l'origine. Il considère que cet aspect, certes important, l'est surtout pour la commune de Wargnies-le-Grand ». Après quoi Jean-Pierre Ramette, certes en des termes choisis par cet élu amoureux des lettres, en vient aux sommations d'usage : « Il (le conseil, toujours) souhaite rappeler que d'autres questions (que celle de la déviation) concernant surtout les conditions de chargement-déchargement, les horaires, tonnages et flux des navettes, et aussi les aménagements paysagers ou les compensations consenties aux riverains seraient à poser à nouveau en cas de nouvelle demande. Il demande aussi que l'approbation du PPRT d'Ostricourt soit, pour la société Titanobel, l'occasion de revoir sa politique dans une optique plus favorable à la commune d'Eth ». Ce n'est pas une fin de non recevoir à une éventuelle nouvelle demande, ni une invitation à concentrer l'activité à Ostricourt, mais ça y ressemble. •

J.-M. BOUTILLIER
Partager :

Lire aussi en Chimie, Pharmacie et Santé

Nos fiches pratiques et dossiers

«Décembre 2018»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix