Commerce et Distribution

URBANISME

Villeneuve d'Ascq : Heron Parc, un chantier et des cinémas qui avancent à grands pas

jeudi 17.04.2008, 05:31
Villeneuve d'Ascq : Heron Parc, un chantier et des cinémas qui avancent à grands pas Une grande partie du projet est articulée autour de la place centrale, orientée plein sud et dédiée à 12 des 15 restaurants. IMAGE : PAINDAVOINE-PARMENTIER.

Le chantier du Heron Parc avance à grande vitesse, depuis le démarrage effectif en janvier. À la fin de l'année 2009, un complexe de cinéma, mais aussi un nouveau centre commercial et un immeuble de bureaux ouvriront dans le quartier de l'Hôtel-de Ville. Visite virtuelle avant celle du chantier.

Même s'il en a vu d'autres, notamment la construction d'Euralille, l'architecte Marc Paindavoine, associé à Steve Parmentier, ne boude pas son plaisir. «  Cela fait douze ans qu'on travaille sur le projet du Heron Parc, sourit l'artiste au regard de Paul Newman.
C'était le mouton à cinq pattes. Alors oui, pour notre cabinet, c'est important, c'est un aboutissement. On sait que la ténacité paye
. » Les péripéties n'ont pas manqué au fil d'une aventure entamée au début des années 1990 sous l'égide de la Gaumont, avant d'être reprise, pour la partie cinéma, par UGC-Ciné Cité. Le tout sous la houlette du groupe britannique Heron, propriétaire du terrain et maître d'ouvrage. Mais désormais, l'affaire est sur les bons rails. Depuis janvier, les grues, bétonneuses et autres bulls ont investi le terrain de 6,5 hectares, situé à l'arrière du boulevard de Tournai, à côté de Leroy-Merlin.
Tout au long du chantier, confié à SOGEA-Caroni (filiale du groupe Vinci Construction), nous rendrons compte régulièrement de l'avancement des travaux. Pour mesurer la progression, mais aussi pour découvrir les nombreux métiers impliqués, les défis à relever, les difficultés à surmonter (le vent et la pluie notamment). Pour l'heure, quelque 90 compagnons sont déjà impliqués, sans compter l'encadrement. Hier, Marc Paindavoine et Geoffrey Trupkiewickz, le directeur des travaux, nous ont accompagnés pour la première visite. Nous publierons le reportage, début de notre série, dans notre édition de mardi. D'ici là, voici les images de synthèse les plus récentes, assorties des commentaires de l'architecte.

> Planning. «  Il y aura deux phases distinctes, dévoile Marc Paindavoine.
D'abord, la réalisation des clos couverts, autrement dit la coque des bâtiments. La livraison, pour les commerces en rez-de-chaussée et le cinéma, est prévue en fin 2008. Il ne faut pas traîner ! A partir de là, les futurs occupants, qui seront locataires, vont prendre possession de ces clos couverts. Ensuite, le chantier se poursuivra avec les bureaux (9 372 m², actuellement commercialisés par le cabinet Tostain-Laffineur, avenue de Canteleu à Villeneuve-d'Ascq). L'équipement intérieur des clos couverts sera livré pour partie vers Pâques 2009 et l'autre à la fin de cette année-là. Les cinémas devraient ouvrir fin 2009. Tout cela est très rapide puisque cela représente tout de même 42 500 m² de SHON (surface des plateaux, tout compris) ».

> Les enseignes commerciales. Elles seront huit, pas plus, à s'installer autour du complexe : Objets & Compagnie, Laser Game, La Grande Récré, Young's, Milonga, Darty, Cultura et Go Sport.

> Restaurants. Un petit creux avant ou après le ciné ? Pas de problème, pas moins de quinze restaurants sont prévus.
Tartine &Compagnie, Bistro Romain, Vivre &Savourer, Sushi Kyo, Asian, El Rancho et Hippopotamus ont déjà signé. •

PAR LAURENT WATIEZ

Lire aussi en Commerce et Distribution

Nos fiches pratiques et dossiers

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix