Presse-régionale.fr

Commerce et Distribution

IMPLANTATION DE L'HYPERMARCHÉ

Leclerc en centre-ville : les commerçants pourraient profiter de l'effet locomotive

samedi 23.04.2011, 05:05
Leclerc en centre-ville : les commerçants pourraient profiter de l'effet locomotive Bernard Baudoux a rencontré les commerçants lundi soir. Ils se sont inquiétés du stationnement et des chantiers.

« On ne va pas se mentir, le centre-ville est vide le samedi. Tous les Aulnésiens sont à Louvroil ». Bernard Baudoux, maire, n'y est pas allé par quatre chemins lundi soir face aux commerçants d'Aulnoye-Aymeries venus s'informer sur le projet d'implantation de l'hypermarché Leclerc.

L'élu a fait le choix d'un parler vrai pour détailler ce projet qui aura une incidence sur l'avenir des « petits » commerçants au sein d'un centre-ville complètement remodelé. Selon Bernard Baudoux, en optant pour une implantation intra muros, le cliché « petits commerçants » laminés par la « grande distribution » a vécu. « J'aurais pu permettre à Leclerc de s'installer chaussée Brunehaut. Cela aurait été plus simple que de faire rentrer l'hypermarché dans le centre » a souligné l'élu. Celui-ci croit dur comme fer à l'effet locomotive du Leclerc sur le tissu commercial aulnésien qui souffre actuellement de la forte attractivité de la zone de Louvroil.

Capter les clients ?

Leclerc annonce en effet une moyenne de 3 000 à 4 000 passages en caisse le samedi, autant de clients qui pourraient, dans le meilleur des mondes, rayonner ensuite sur le commerce de proximité. L'implantation, dans un second temps, d'un hôtel catégorie deux étoiles « améliorée », de trente à quarante chambres, pourrait aussi faire du bien aux restaurateurs locaux. À ceci, ajoutez un prix de l'essence prohibitif qui viendrait freiner les escapades louvroiliennes... « Une synergie entre le commerce de proximité et l'hypermarché », a résumé le maire d'Aulnoye qui a mis également en avant le bénéfice, pour le le commerce local, des travaux de requalification de la rue piétonne, couverte par un dôme parapluie, et de la rue Jean-Jaurès.

Cette démonstration a, semble-t-il, porté chez les commerçants qui n'ont pas véritablement montré d'opposition. En revanche, des questions sur la superficie, le prix et les enseignes ont fusé sur la galerie marchande de quinze boutiques qui vient compléter l'hypermarché. Bertrand Le Côme, président de la coopérative Leclerc pour le secteur du nord de Paris, est resté assez flou : « Nous venons juste d'avoir l'accord de la CDAC, rien n'est chiffré. Ce que je peux vous dire, c'est que nous amenons un espace culturel, un Leclerc optique, une parapharmacie et une parfumerie-soins. Le maire d'Aulnoye m'a juste demandé qu'il n'y ait ni coiffeur ni bar brasserie PMU ».

« Un espace a été réservé à la bijouterie du centre-ville qui vient dans la galerie, mais sinon rien n'est figé », a précisé le maire. Bertrand Le Côme a ajouté qu'il n'y aurait pas d'autres opticiens que Leclerc optique, ni d'enseigne type Norauto.

Stationnement

Avec l'arrivée du « géant », les inquiétudes, légitimes, des commerçants ont porté sur le stationnement qui pose déjà problème à Aulnoye avec quelque 250 véhicules ventouse recensés chaque jour. Le maire a listé les parkings prévus, soit 700 places derrière Le Calumet, le pôle d'échange « au pied des voies » et le parking sous-terrain du Leclerc. « Le centre-ville serait en zone bleue ou en stationnement payant avec la première heure gratuite », envisage l'élu.

Les commerçants s'interrogent également sur les travaux de voirie (mise hors gel) entre l'hôtel de ville et le pont de ciment programmés début 2012 par le conseil général et concomitants à ceux du Leclerc. Ils sont censés durer six mois. Un gros binz en perspective, n'a pas caché le maire d'Aulnoye qui s'est néanmoins voulu rassurant : « On ne ferme pas la route. L'objectif c'est que vous ayez le moins de problèmes possible. S'il doit y avoir des indemnités pour perte de chiffre d'affaires, cela se fera devant une commission ». « On ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs », a conclu le maire d'Aulnoye qui, pour sa part, espère plutôt avoir trouvé la poule aux oeufs d'or. •

FLORENCE DELSINNE

Lire aussi en Commerce et Distribution

Nos fiches pratiques et dossiers

«Décembre 2018»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix