Presse-régionale.fr

Commerce et Distribution

ON EN PARLE

À Lille-Sud, un Leclerc qui se veut exemplaire dans un Lillenium qui garde son mystère

samedi 28.05.2011, 05:17
À Lille-Sud, un Leclerc qui se veut exemplaire dans un Lillenium qui garde son mystère Une présentation symbole d'un partenariat entre la ville et Michel-Édouard Leclerc. PHOTO CHRISTOPHE LEFEBVRE

Hier, Michel-Édouard Leclerc était à Lille. Un des magasins de sa chaîne va poser ses caisses à Lille-Sud, dans le nouveau centre commercial Lillenium qui verra le jour en 2014 (nos éditions précédentes). L'occasion d'y voir un peu plus clair sur l'hyper d'ores et déjà présenté comme la future « locomotive » d'un centre commercial dont le plus gros reste à faire.

C'est dans un quartier, où selon les études du promoteur Vicity, 90 % des achats alimentaires sont effectués hors les murs, que Michel-Édouard Leclerc présentait l'hypermarché qui ouvrira ses portes en 2014. Un hyper « exemplaire », selon le PDG. D'abord parce que les 5 000 m² qui s'intégreront dans le Lillenium « minéral » imaginé par Rudy Ricciotti entendent développer une politique durable : infrastructures économes en énergie, tri des déchets... Tout un ensemble de mesures vivement encouragées par la mairie et écrit noir sur blanc dans une charte liant depuis quelques jours la grande surface et la ville. Exemplaire aussi du point de vue de l'emploi. Autre élément de la charte, il était au centre des critiques des Verts, principaux détracteurs du projet. Mais une fois encore, on s'engage. Neuf cents emplois devraient être créés à terme dans le centre commercial. Dont 200 pour la seule grande surface. Mais la promesse reste au conditionnel : « L'engagement ne se fait pas sur les 900 emplois, précisait hier Martine Aubry. Il se fait sur la démarche. » Dans le site, une boutique emploi service devrait également se faire une petite place, précisait son premier adjoint, Pierre de Saintignon.

L'hyper exemplaire se veut aussi locomotive. Avec sa politique de prix bas, Leclerc entend « donner des raisons de venir » dans un centre commercial dont la plupart des enseignes sont encore inconnues. Certaines ont déjà été approchées mais il fallait attendre que Leclerc et Lillenium convolent en justes noces. La commercialisation des locaux commerciaux devrait débuter en juin. On évoque un H&M, « mais rien n'est fait », précise Grégory Dymerski, directeur général de Vicity. Pour le reste. des enseignes non représentées dans le Nord - Pas-de-Calais, voire en France, devraient côtoyer un Leclerc culture, d'une surface de 1 200 m². En juin, le permis de construire du Lillenium doit être déposé, en même temps que commencera la commercialisation des enseignes. •

PAR PAULINE DROUET

Réaction

Les Verts, «plutôt désolés que fâchés»
Principaux détracteurs de l'implantation d'un centre commercial àLille-Sud, Dominique Plancke réagissait hier pour les Verts. «À partir du moment où le PLU (Plan local d'urbanisme) est changé, notre marge de manœuvre est très faible.» Le temps de la critique ouverte est passé et on tente tant bien que mal de se consoler. «On reconnaît les efforts et tous les jours, on nous montre un peu plus que nos critiques ont été prises en compte.» Malgré tout, pas question de se taire. Le parking à vélo de 300 places ne satisfait pas et, pour l'élu municipal, «les questions de l'accès et de la pollution restent entières»:«Avec une zone de chalandise de 15 km telle qu'elle est présentée dans le projet, ça reste un trajet qu'on fera en voiture.» Le «sourire enjôleur de Michel-Édouard Leclerc» quant à la politique durable que le PDG voudrait donner à son hyper ne convainc pas. Pas plus que des promesses dont on craint qu'elles ne restent des «vœux pieux». Sur l'emploi notamment:«Les projections sont un peu hâtives, près de 250 emplois pour une surface de cette taille, ça nous paraît peu crédible. C'est énorme comme ratio.» Et sur ce point, les Verts entendent rester vigilants: «On demandera un observatoire de l'emploi sur le quartier. On fera le point sur ce projet qui nous semble toujours complètement décalé.» Sans rancune? «On est plutôt désolés que fâchés qu'un tel projet ait pu se faire.»

Lire aussi en Commerce et Distribution

Nos fiches pratiques et dossiers

«Décembre 2018»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix