Presse-régionale.fr

Commerce et Distribution

PARTENARIAT

Les rayons de la grande distribution s'ouvrent davantage au sillon agricole

lundi 14.05.2012, 08:02
Les rayons de la grande distribution s'ouvrent davantage au sillon agricole Les Alliances locales viennent d'être lancées dans la région par Leclerc. Ici, une rencontre entre magasins et producteurs.

Des agriculteurs et des hypermarchés qui travaillent ensemble. C'est possible. De plus en plus de poignées de main s'échangent entre producteurs et enseignes. Les relations se détendent. Un peu.

Les agriculteurs en connaissent un rayon. C'est vrai que de temps à autre, leurs relations avec la grande distribution sont tendues. Mais cette fois, ils ne franchissent pas le seuil des hypermarchés pour manifester leur colère. Ils viennent en paix y vendre leur production.

Une étude du Crédoc a montré que s'il est un critère d'achat qui n'a fait que progresser depuis 2008, c'est bien celui de la fabrication dans la région. Il arrive même en tête, aux côtés des principes écologiques et du respect du droit des salariés. Les consommateurs sont sensibles aux productions locales ?

La grande distribution s'engouffre dans le sillon.

Le poing sur la table

Depuis 2003, Auchan a mis en place des partenariats avec les agriculteurs de la région. Les produits Saveurs en Or (186 entreprises et 300 producteurs de la région) ont réalisé un chiffre d'affaires de 34 millions d'euros en 2011 dans les magasins de l'enseigne. Et le rayon produits laitiers locaux expérimenté à Arras l'année dernière va être dupliqué dans quatre magasins.

L'enseigne Carrefour travaille quant à elle avec 200 fournisseurs régionaux et une trentaine de producteurs maraîchers. Des partenariats sont aussi conclus localement, directement entre hypermarchés et producteurs. Et si Leclerc a lancé ses « Alliances locales » dans l'ouest au début des années 2000, il les déploie actuellement dans la région.

La grande distribution redécouvrirait-elle la campagne ? « C'était une conquête pour nous d'aller chercher Coca-Cola, Procter & Gamble... Un défi de se faire livrer par les grandes multinationales », reconnaît Michel-Édouard Leclerc, PDG de Leclerc. « À force, nous nous sommes éloignés de nos racines. Il nous faut maintenant réapprendre la relation commerciale. »

Mais tout n'est pas encore rose entre les distributeurs et les agriculteurs. « Les démarches qui sont mises en place vont globalement dans le bon sens, estime Jean-Bernard Bayard, président de la Chambre régionale d'agriculture. « Mais chez Leclerc, les agriculteurs passent par une entreprise intermédiaire, TLC. Ils doivent lui verser 1,5 % de leur chiffre d'affaires, tout comme le magasin qui vend les produits concernés. Où est l'indépendance ? C'est encore Leclerc qui a la main mise. » Jean-Paul Vandesompele, producteur de fraises à Rosult, va bientôt proposer ses fraises au Leclerc de Saint-Amand-les-Eaux. « C'est une manière de diversifier nos débouchés. Nous avons obtenu des prix corrects. Nous verrons comment ça se passe. »

Savary, directeur de l'abattoir Lapins d'Artois, travaille avec Auchan depuis plusieurs années. 70 à 80 % des lapins sont vendus à l'enseigne. « Nous arrivons maintenant à avoir une discussion, à taper du poing sur la table, davantage qu'auparavant. Même s'il faut rester vigilant . » Bertrand Nicolaï, producteur de pommes et de poires à Vrau, hésite encore « Je vois ce que l'Alliance locale va me coûter. Je veux voir ce qu'elle va m'apporter. Je veux des garanties. De toute façon, pour moi, c'est simple : soit je vends mes produits à des prix corrects, soit je meurs. » •

PAR VALÉRIE SAUVAGE
Partager :

Lire aussi en Commerce et Distribution

Nos fiches pratiques et dossiers

«Mai 2019»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix