Presse-régionale.fr

Commerce et Distribution

AUTO

Crise de l'auto : coup de frein à Loos pour la station de lavage écolo ?

vendredi 18.05.2012, 05:02
Crise de l'auto : coup de frein à Loos pour la station de lavage écolo ? Rien ne prédisposait l'ancienne sportive à se lancer dans le nettoyage sans eau des véhicules automobiles.

En période de crise économique, le concept écolo de station de lavage sans eau est-il toujours en vogue ? Lancé en 2009, Ecogest-Auto a fermé cet hiver sa deuxième station de lavage près d'Ikéa-Lomme et a recentré son activité à Loos. Sabine Joly, ex-lanceuse de javelot reconvertie en chef d'entreprise, se bat pour développer son activité.

Le bureau vitré de Sabine Joly est vide. La patronne d'Ecogest-Auto n'est pourtant pas très loin. Elle nettoie un tapis de voiture dans son atelier avant d'accueillir quelques clients à l'heure du déjeuner. Le concept du nettoyage sans eau semble rouler. Pourtant, la crise économique est bien là.

Palpable depuis quelques mois. Et donne un coup de frein à cette activité qui avait rapidement décollé en 2009. « On avait commencé avec un utilitaire. On se rendait directement chez les clients. » Deux mois plus tard, Sabine qui s'est entourée de son neveu, embauche un salarié, ouvre une station à Loos. Développe son fichier clients. Et ouvre en janvier 2010 une deuxième station de lavage (à Ikéa Lomme) qu'elle a, depuis, fermée. « Par décision stratégique », justifiera-t-elle. « Par manque de rendement aussi. » Sabine Joly ne s'étendra pas plus. Rappellera juste ce « crève-coeur » de fermer la station. De se séparer de deux de ses six employés. Mais la Loossoise reste optimiste. « En recentrant mon activité à Loos, j'ai pu développer l'entreprise. » Aujourd'hui, son portefeuille clients s'est étoffé de 1 200 personnes. Des particuliers, des professionnels de l'automobile. « Avant, on comptait 70 % de professionnels et 30 % de particuliers. Ça s'est équilibré, avant de s'inverser. » Ce qui pose plus de difficultés à la quadra : les professionnels représentant son plus gros chiffre d'affaires. « Ce secteur est en crise, on le ressent depuis quelques mois.

 » Le concept de nettoyage sans eau séduit moins en temps de restriction budgétaire. « C'est vrai que cela coûte plus cher qu'un nettoyage traditionnel. » Qu'importe, la jeune femme continue à prospecter. Preuve irréfutable d'un tempérament combatif, forgé par le sport.

En combinaison, au milieu des voitures, on en oublierait presque que Sabine Joly était promue à une brillante carrière de lanceuse de javelot. Mais une blessure au coude, survenue à ses 18 ans, a brisé les rêves sportifs de cette championne d'Europe. Sans anéantir son envie de réussite. « Comme je n'avais pas investi l'école, et pas trouvé ma voie, j'ai souhaité travailler. » Au culot, Sabine se rend dans un magasin de sport, réussit à rencontrer le directeur : « J'ai demandé à le voir, pour des raisons personnelles, ça m'a permis de lui donner mon CV en mains propres. »

La jeune femme rejoint rapidement l'équipe de Go Sports. Intègre deux ans plus tard Foot Locker, où elle connaîtra une ascension fulgurante en quinze ans. Passant de vendeuse à directrice régionale. Elle aurait pu continuer à gérer 19 magasins, avaler des kilomètres, mais l'envie de donner la vie a pris le pas sur le confort matériel, et une brillante carrière. « Je ne voulais pas passer à côté de la maternité. » Depuis, sa fille est née. Sa boîte, aussi. « Je suis également passionnée de voitures, je crois en ce concept écolo. Ce n'est pas simple tous les jours. Mais, comme je n'aime pas perdre, je me bats. »Quant au sport, Sabine Joly a délaissé depuis dix ans, disques, poids et javelots. Par manque de temps ? D'envie ? « Parce que je ne peux plus faire de compétition. » •

PAR M.-C. NICODÈME

La Voix du Nord
Partager :

Lire aussi en Commerce et Distribution

Nos fiches pratiques et dossiers

«Juin 2019»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix