Presse-régionale.fr

Commerce et Distribution

ON EN PARLE

L'intersyndicale de Camaïeu dénonce les salaires trop bas en menant une campagne de tractage rue Saint Jacques

samedi 26.05.2012, 05:03
L'intersyndicale de Camaïeu dénonce les salaires trop bas en menant une campagne de tractage rue Saint Jacques L'intersyndicale va poursuivre son action dans d'autres villes dans les prochains jours.

L'intersyndicale de Camaïeu a montré son mécontentement. Dénonçant des salaires trop bas,

elle a distribué hier matin des centaines de tracts aux passants face au magasin de la rue Saint Jacques. À chacun sa campagne.

C'est la goutte qui a fait déborder le vase. La direction générale de la marque de prêt-à-porter féminin basée à Roubaix a supprimé au début du mois la prime de professionnalisation individuelle que recevaient les salariés. Un scandale pour ces derniers : « Les patrons ont décidé de la remplacer par un bonus sur le budget. Ce n'est pas clair du tout. Pour une personne qui ne gagne que 1 000 euros par mois, en perdre 90, c'est énorme. On baisse encore notre pouvoir d'achat qui n'était déjà pas très élevé », déplore Christophe Desmazières, délégué de Force Ouvrière.

Autre raison de la discorde, les syndicats avaient demandé depuis plusieurs mois une augmentation salariale chiffrée aux alentours de cent euros nets avec les charges. En réponse, la direction a concédé à une amélioration mensuelle de 13 euros pour les salariés à temps plein et de 8 euros pour ceux à temps partiel.

« Ces derniers, largement majoritaires dans la société, ne gagnent que 700 euros en faisant des semaines de 22 heures. Même les responsables de magasin qui ont bac plus 4 ou 5 et souvent beaucoup d'expérience doivent se satisfaire de 1 400 euros. Notre requête aurait coûté 4,8 millions d'euros sur un an. Quand vous voyez que dans le même temps, Camaïeu fait un milliard d'euros de chiffre d'affaires et que la direction reverse 500 millions aux actionnaires sur Cinven, un fonds de pension anglais, on se demande vraiment pour qui ils nous prennent », dénonce Thierry Siwik, employé logistique et secrétaire général de la CGT Camaïeu.

L'intersyndicale avait profité de la période électorale pour faire connaître leur revendication : « Nous avons rencontré Jean-Luc Mélenchon et Eva Joly qui nous soutiennent. Nous avons également envoyé une lettre à François Hollande. Son cabinet nous a assuré qu'il était choqué de voir ça », ajoute Lebgaa Chérif, délégué syndical FO.

Il affirme avoir même subi des pressions : « Nous alertons l'opinion publique et ça ne plaît pas du tout à la direction.

On a demandé mon licenciement. Mais nous allons continuer notre combat quoiqu'il arrive ».

Les représentants syndicaux attendent désormais des mesures concrètes. « Nous allons continuer de tracter dans tous les magasins de la région », préviennent-ils. •

GAUTHIER HÉNON

Contactée, la direction de Camaïeu n'a pas souhaité commenter la suppression de la prime, la mise en place du bonus ni les revalorisations salariales.

La Voix du Nord
Partager :

Lire aussi en Commerce et Distribution

Nos fiches pratiques et dossiers

«Juin 2019»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix