Energie et Environnement

ÉNERGIE

Les réseaux électriques régionaux branchés sur de nouvelles productions

mardi 13.05.2008, 04:59
Les réseaux électriques régionaux branchés sur de nouvelles productions Du dispatching régional de Lomme sont gérés 9300 km de lignes électriques. PHOTO STEPHANE MORTAGNE.

Un écran géant, une batterie d'ordinateurs. Le centre de répartition du Réseau de transport d'électricité (RTE Nord-est), à Lomme, est la véritable tour de contrôle qui gère et commande les 9 300 kilomètres de lignes haute et très haute tension ainsi que les 220 postes transformateurs du Nord - Pas-de-Calais, de la Champagne et des Ardennes.

Le marché de l'énergie s'ouvre à de nouveaux acteurs. L'énergie se veut également renouvelable (via le développement des éoliennes). Le bilan électrique 2007 de RTE Nord-Est est à l'image de ces mutations.

« La consommation électrique du Nord - Pas-de-Calais a affiché une très légère hausse de 0,5 % en 2007, explique Betrand Signé, directeur de RTE-Système électrique Nord Est, essentiellement soutenue par la consommation domestique ». Avec 36,5 TWh consommés (1 TWh = 1 milliard de kWh), notre région représente 8 % de la consommation nationale. La consommation de la grande industrie, elle, est en recul de 1,4 % (une entreprise comme Arcelor à Dunkerque s'est créé son propre réseau électrique à partir des hauts fourneaux).

En matière de production électrique régionale, 87 % provient de la centrale de Gravelines.

Le développement de l'éolien
La production issue des sources d'énergies renouvelables (éolien, biogaz, déchets, petite hydraulique) est en hausse de 18 % mais ne représente encore que 1 % de la production régionale. «  À noter le fort développement de l'énergie éolienne, 120 MW dans le Nord - Pas-de-Calais, bientôt 272 sur les 2 200 produits en France. Notre bilan prévisionnel prévoit d'atteindre les 7 000 MW en 2012 ». De quoi alimenter en électricité sept millions de personnes. Mais c'est un peu faible comparé aux 22 000 MW déjà produits en Allemagne par l'éolien.

Sur l'ensemble du territoire Nord-Est, 71 millions d'euros ont été investis en 2007 par RTE (+ 12,6% par rapport à 2006) pour répondre à ces nouveaux besoins et sécuriser le réseau.

«  Il nous faut anticiper l'arrivée des nouveaux moyens de production comme l'éolien, ou encore le raccordement du cycle combiné gaz de la nouvelle centrale de Poweo à Pont-sur-Sambre ».

Le parc de production d'électricité vit une profonde restructuration. RTE entend bien ne pas s'en déconnecter. •

JEAN-MARC PETIT

EN CHIFFRES

  • • 9 300
    Le réseau de transport d'électricité géré par RTE Nord-Est depuis Lomme est constitué de 9 200 km de lignes électriques aériennes à haute et très haute tension (4 400 km sur la seule région Nord - Pas-de-Calais), 160 km de liaisons souterraines et 220 postes de transformation. RTE Nord-Est gère également l'interconnexion France-Angleterre ainsi que les interconnexions avec la Belgique.
  • • 70
  • Pour le développement et l'exploitation de ce réseau RTE (700 collaborateurs) investit en moyenne chaque année sur la région près de 70 millions d'euros.
  • • 8 780
  • Un maximum historique de consommation d'électricité a été enregistré le mardi 18 décembre 2007 à 18 h 45, avec un pic à 8 780 MW pour l'ensemble des régions Nord - Pas-de-Calais, Picardie et Champagne-Ardenne. La veille de cette pointe hivernale, RTE enregistrait à l'échelle de la France un niveau de consommation historique de 88 280 MW.

Sur le même sujet

Lire aussi en Energie et Environnement

Nos fiches pratiques et dossiers

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix