Energie et Environnement

POUBELLES

Visite au Sevadec, ou comment changer le plastique en polaire et l'herbe en courant

samedi 13.06.2009, 04:45
Visite au Sevadec, ou comment changer le plastique en polaire et l'herbe en courant Régis Loots donne la leçon: plastique, carton, aluminium... la plupart des déchets sont revalorisables. À la sortie du compresseur de métal, ces blocs de boîtes de conserve seront fondus.

Le Sevadec ouvrait ses portes aux curieux à la fibre verte. Une visite éloquente alors même que l'usine de biométhanisation s'apprête à produire ses premiers watts d'électricité.

« On ne savait jamais où mettre le polystyrène, alors on le mettait à côté des poubelles », racontent Françoise et Daniel Dumont, casques sur la tête et appareil photo en main. Maintenant, ils savent qu'il va dans leur poubelle verte. Samedi, ils ont suivi Régis Loots, agent du centre de tri et guide touristique d'un jour. Environ 150 personnes se sont pressées par petits groupes dans les dédales du centre de tri et de l'usine de biométhanisation qui ouvraient leurs portes. Preuve de l'intérêt croissant des habitants pour la revalorisation des déchets, et de leur amour du jardinage : un sac de compost était offert en échange d'un sac de déchets recyclables.

À l'entrée du centre de tri, une montagne de déchets attend de passer entre les mains des trieurs, hommes ou machines. Avant d'escalader les marches qui mènent aux cabines de tri manuel, Régis Loots forme ses visiteurs au tri intelligent. « Ça, ça n'a rien à faire ici », indique-t-il en désignant des tuyaux et câbles échoués en queue de peloton, avant de détailler les petits noms de chaque catégorie de déchet revalorisable : « Carton, aluminium (recyclable à l'infini, comme le verre), PVC, PET (le plastique), « tétra » (les briques de lait) ». Puis c'est la découverte du circuit de tapis roulants, parsemé de compresseurs et autres bacs de stockage. « On se rend compte de ce que deviennent les déchets et c'est impressionnant de voir tout le système », commente Françoise Dumont.

Les déchèteries du Sevadec ont déjà traité 25 000 tonnes de déchets depuis début 2009, contre un peu plus de 28 000 en 2008. Quant à l'usine de biométhanisation, elle devrait être fin prête à produire du courant électrique pour le vendre à EDF d'ici quinze jours.

A. F.

Sur le même sujet

Lire aussi en Energie et Environnement

Nos fiches pratiques et dossiers

«Mars 2019»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix