Presse-régionale.fr

Energie et Environnement

ON EN PARLE

A Lomme et Lambersart, la guerre des prix de l'essence est-elle déclarée ?

samedi 05.05.2012, 05:02
A Lomme et Lambersart, la guerre des prix de l'essence est-elle déclarée ? Cliquez sur la loupe pour agrandir - INFOGRAPHIE GIEM

Mardi, le groupe Carrefour a lancé l'opération « Prix le plus bas » garanti ou remboursé sur le carburant dans un rayon de cinq kilomètres. L'hyper de Lomme est concerné. L'opération attire-t-elle les conducteurs ? Le prix de l'essence est-il plus bas ailleurs ? Nous avons effectué hier la tournée des stations, rencontré les pompistes et... leurs clients.

Publicité alléchante ou non, la Lommoise Chantal Montuy ne changera guère ses habitudes. « Je viens toujours m'approvisionner à l'Intermarché de Lomme, j'en profite pour faire mes courses. » Un ravitaillement de 40 euros. Pas un centime de plus. Tous les 15 jours. « C'est plus simple pour les comptes. Et on fait attention à notre budget. » Mais pas au point d'avaler encore quelques kilomètres, d'affronter « travaux et bouchons » pour gagner deux euros et... s'énerver.

Agacé, le patron du Modern'Garage à Lomme, qui souhaite garder l'anonymat, l'est. Non pas de voir ses deux pompes en panne depuis jeudi. Mais, par « cette concurrence déloyale de l'hypermarché. Comment voulez-vous qu'on rivalise ? » Le garagiste ne s'offusque même plus de voir ses clients faire un appoint d'une dizaine d'euros et leur plein au supermarché. Il sait qu'il est le dernier gardien de ce métier en perdition, avenue de Dunkerque, et que « cette activité ne lui rapporte rien » Alors, pourquoi continuer ? « Parce que nous sommes la troisième génération, mais on sait qu'on fermera d'ici deux ans. » Gabriel Beve, le dernier pompiste de Verlinghem, n'est pas des plus optimistes.

Il sait, lui aussi, que le bras de fer avec les grands de la distribution est perdu d'avance : « On est, nous aussi, les derniers de notre secteur. On ne peut pas afficher les mêmes prix que les hypers. On doit payer comptant le camion d'approvisionnement. » Lui aussi assiste, impuissant, au défilé incessant des clients qui font l'appoint au garage, avant de filer « dans les hypermarchés ou en Belgique. Notre clientèle reste surtout des personnes âgées qui ont besoin d'un service. » À la station-service Avia, à Lomme, les salariés ne s'inquiètent nullement de l'offre promotionnelle. « On le sait. Ça ne change rien pour nous. »

Ils servent toujours le même nombre de clients, environ 300 par jour, et entendent les mêmes complaintes.

Alors, est-ce que les conducteurs mettent tous les gaz à Carrefour Lomme ? Pas tant que ça. Le Belge Christopher, étudiant à Haubourdin, remplit (discrètement) ses jerricanes. On imagine que l'étudiant haubourdinois a mordu à l'hameçon de la publicité. Erreur. « Non, je ne suis pas au courant. Je viens à Lomme car c'est la seule station, à part Seclin, où je peux avoir du superéthanol. » Gilbert et Louisette, eux, y ont été particulièrement sensibles : « On aurait dû faire le plein dans quelques jours. On a décidé de venir aujourd'hui »,indiquent les Lommois, Gilbert et Louisette. Les dépenses d'essence commencent à peser lourd dans leur budget de retraités. « Même si on ne roule pas beaucoup, on fait attention », glisse Gilbert, avant d'avouer qu'ils sont des habitués des lieux.

Quant au caissier, il n'avait, hier, pas encore croisé un client ayant trouvé une station affichant de meilleurs prix dans un rayon de cinq kilomètres (et même au-delà). Si c'est le cas, rien ne sert de carburer à la caisse de cette pompe, le caissier renverra les clients « à l'accueil de l'hyper. » •

PAR MÉLISSA CHALIGNE ET MARIE-CATHERINE NICODÈME

La Voix du Nord
Partager :

Et le gel des prix, on y croit ?

« C'est l'OPEP qui fixe les prix. Et ils ne sont pas près de baisser. Si l'État était vraiment Providence, au lieu de taxer à 85 % comme aujourd'hui, il gèlerait les prix ou baisserait les taxes.  » C'est ce que pense Eddy Foulon, caissier à Avia.
Ne serait-ce pas, justement, l'une des propositions de François Hollande, sur laquelle lui et Nicolas Sarkozy se sont écharpés mercredi soir ?

Le candidat PS a en effet affirmé que, s'il était élu, il gèlerait les prix des carburants pendant les trois premiers mois de son mandat : « Cela ne coûtera pas à l'État puisqu'il reçoit, par la TVA, une recette supplémentaire ; je veux redistribuer ce qu'il récupère sur ces taxes (...)ce n'est pas le contribuable qui paiera, c'est le distributeur  ».

Qu'en pensent les principaux concernés ? Pour Henri Dorchies, client de la station Carrefour à Lomme : « Ça ira mieux dimanche soir, un peu de changement nous fera du bien !  » À Modern'Garage, avenue de Dunkerque, à Lomme, le patron n'attend rien d'un éventuel changement de président : « Le prix du baril ne fait qu'augmenter, donc je ne vois pas pourquoi cela changerait. Je ne sais pas si c'est l'État ou les raffineries qui...  »

 À la station service du garage Beve, à Verlinghem, un des pompistes se dit, lui, que « peut-être, avec le changement de gouvernement, ce sera différent. J'espère en tout cas qu'un effort sera fait.  »

Lire aussi en Energie et Environnement

Nos fiches pratiques et dossiers

«Juillet 2019»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix