INFORMATIQUE

Le géant Atos continue sa croissance sur la zone industrielle de Seclin - Noyelles

Publié le 19/08/2010 à 05h11

Lavoixeco - Sur la zone industrielle de Noyelles-lez-Seclin et Seclin, le géant Atos Worldline, une société informatique notamment spécialisée dans le paiement électronique, poursuit sa croissance sur le secteur.

Le géant Atos continue sa croissance sur la zone industrielle de Seclin - Noyelles
Lavoixeco - Sur la zone industrielle de Noyelles-lez-Seclin et Seclin, le géant Atos Worldline, une société informatique notamment spécialisée dans le paiement électronique, poursuit sa croissance sur le secteur.

Avec la construction d'un nouveau bâtiment qui devrait être livré à la fin de cette année. Les travaux avancent bien puisque les grues ont déserté le site autour de cet édifice peu poétiquement baptisé LP3.

Il s'agira au final d'un bâtiment d'une superficie utile de 7 276 m², complété par 378 places de stationnement. Le tout devrait, à terme, accueillir 735 salariés. La différence entre les deux chiffres peut notamment s'expliquer par la politique très volontariste que mène l'entreprise dans le domaine des transports en commun.

À ce chantier, enfin, s'ajoute le doublement de la surface du restaurant d'entreprise.

Rappelons que la société Atos Worldline (quelque 4 800 salariés en Europe, 814 M E de chiffre d'affaires) s'est installée à Seclin en 1982.

La multinationale a attendu longtemps avant de se décider à poursuivre son développement sur le site actuel.

Elle a patienté. Le temps d'abord que la chambre de commerce et d'industrie de Lille élargisse la zone industrielle initiale, en direction de Noyelles-lez-Seclin. Atos a alors acheté un terrain de 6,7 hectares à la CCI. Cela a pris quelques années.

Elle a patienté encore quand il s'est avéré que ledit terrain était riche en vestiges archéologiques. Une richesse prouvée par les fouilles menée de janvier 2008 à septembre 2009.

Belle patience de la part d'une multinationale ! Mais, avec la superficie dont elle dispose encore, Atos Worldline peut édifier deux bâtiments du type de celui qui est en voie d'aménagement sur la zone industrielle. « On a dix ou quinze ans devant nous, sans problème », nous confiait, en avril dernier, l'un des responsables financiers du site seclinois. •

La Voix Éco