Presse-régionale.fr

Papeterie et Graphisme

IMPRIMERIE

Les soixante-dix-neuf Decoster licenciés réclament des indemnités extralégales

mercredi 28.03.2012, 05:17
Les soixante-dix-neuf Decoster licenciés réclament des indemnités extralégales Les salariés de l'imprimerie Decoster, placée en liquidation judiciaire, ont manifesté lundi devant le siège de la société.

« On nous a longtemps fait miroiter un éventuel repreneur », confie Frédéric Deregnaucourt, délégué syndical FO. Alors les salariés de l'imprimerie Decoster, fondée en 1948 à Sequedin, y ont cru jusqu'au bout. Mais le 21 mars, comme nous l'annoncions hier, le tribunal de commerce de Lille a prononcé la liquidation judiciaire de l'entreprise, placée en redressement depuis le 2 janvier.

Soixante-dix-neuf salariés laissés sur le carreau. Les nouvelles d'une PME industrielle de la région n'avaient pas été aussi mauvaises depuis longtemps.

« On savait que la société allait mal », avoue Frédéric Deregnaucourt. Après une « bonne année 2011 », les clients (essentiellement la grande distribution et la vente par correspondance) se sont faits moins nombreux. « Toutes les imprimeries connaissent le même problème. » Toutes ne sont pas liquidées. « Il y a eu un problème de gestion, on est restés sur le magazine gratuit, on aurait dû trouver de nouvelles niches. »

Une profession en crise

Les salariés, « très remontés », réclament une prime extralégale de licenciement. « S'il y a un accord sur le principe avec le mandataire, nous négocierons les primes de départ. » Sinon ? « Là, on est gentils. On pourrait changer de visage si on continue à se moquer de nous. » La direction annonce quinze reclassements dans le groupe. Une éventualité. « Pour l'instant, on n'a eu aucune proposition écrite, affirme Frédéric Deregnaucourt. On mise tout sur la prime extralégale. »

À l'Union Nord de l'imprimerie et de la communication, la nouvelle Decoster a « surpris ». « Cette société a du bon matériel, des salariés qualifiés », reconnaît Alain Crombez. Surprenante, cette liquidation reflète néanmoins l'ambiance générale d'une profession en crise, « qui subit la concurrence étrangère ». Mais l'avenir n'est pas sombre partout. À Marquette-lez-Lille, l'imprimerie SIPCA, placée en redressement judiciaire, a de « bonnes chances de s'en sortir ». Hebdoprint pourrait aussi renaître de ses cendres, grâce à une SCOP, le mois prochain. •

Nous avons tenté, en vain, de joindre la direction de Decoster.

M. D.
Partager :

Lire aussi en Papeterie et Graphisme

Nos fiches pratiques et dossiers

«Mai 2019»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix