Presse-régionale.fr

Sous-traitance industrielle

INDUSTRIE

Europipe : « Nous allons investir et pérenniser le site de Dunkerque »

mercredi 18.05.2011, 05:11
Europipe : « Nous allons investir et pérenniser le site de Dunkerque » Europipe fabrique des tubes soudés en acier pour les marchés du gaz, du pétrole et de l'éolien.

Europipe va fermer ses portes et être délocalisée : la rumeur, qui avait circulé l'été dernier et inquiété les 180 salariés du site de Grande-Synthe, avait été rapidement démentie par la direction. Encore plus rassurante aujourd'hui, celle-ci annonce de nouveaux contrats importants avec le Moyen-Orient et la Russie, ainsi que des investissements destinés à rendre plus performant son outil de production.

Positionnée sur le marché de l'énergie (gaz, pétrole et éolien), Europipe - Grande-Synthe fabrique chaque année entre 180 000 et 200 000 tonnes de gros tubes soudés en acier. Particularité de ce marché ? Considéré comme très géopolitique, il est lié à des évolutions parfois imprévisibles, notamment des relations politiques parfois tendues entre gouvernements. L'année dernière, par exemple, Europipe avait été contrainte de renoncer à un important contrat avec l'Iran, soit une perte de quatre mois de travail. D'où les rumeurs sur sa fermeture...

Un premier indicateur semble au contraire booster la confiance : les investissements, soit une enveloppe d'environ 4 millions d'euros depuis deux ans. « Nous sommes les leaders mondiaux en terme de qualité. Pour conserver ce rang et continuer à satisfaire nos clients, nous allons donc investir et ainsi pérenniser le site de Dunkerque », souligne Francis Leroux, directeur d'Europipe - Grande-Synthe.

Après une nouvelle fraiseuse en 2009 (un outil qui sert à raboter le bord des tôles) puis un nouveau RX sans film l'an passé (une technologie qui sert à repérer d'éventuels défauts sur les tubes - « et nous sommes les seuls au monde à bénéficier de cette technologie », assure Francis Leroux)-, Europipe va cette fois investir dans un nouvel US2. Traduisez : un appareil de contrôle ultrasonique qui sert à vérifier la qualité des soudures des tubes. « Il sera installé en août, reprend Francis Leroux. Sans cette garantie de qualité, nous ne pouvons pas vendre nos tubes. Cet investissement nous permettra de réaliser un contrôle encore plus précis, et donc de répondre aux spécifications les plus "sévères" de nos clients. »

Autres investissements programmés cette année : une nouvelle « presse en O » (surnommée ainsi car elle forme les tubes en « O »), ainsi que des chariots pour le transport des tubes. Objectif : éviter les griffes, de moins en moins tolérées par les clients. Quid des perspectives de marchés ? Pour la direction locale d'Europipe, elles sont rassurantes. Mieux : « Il est rare dans l'histoire de l'usine de savoir à l'avance que nous serons chargés en 2011, voire sur une bonne partie de 2012 », se réjouit Bernard Sottiaux, directeur adjoint du site.

Après une année 2010 chaotique, que l'usine a mise à profit pour former son personnel et éviter ainsi le chômage technique, l'activité sera plus soutenue en 2011 grâce à une grosse livraison de tubes pour le Moyen-Orient et de nouvelles commandes pour la Russie. « La Russie, qui est un gros consommateur de gaz et de pétrole, a rencontré des difficultés sur ses outils de production. La réputation de nos produits nous a donc permis de décrocher un contrat avec ce pays », conclut Bernard Sottiaux. •

Outre Grande-Synthe, Europipe possède une unité au Brésil et en Allemagne, et deux aux États-Unis. En 2010, le chiffre d'affaires des cinq sites (1 522 salariés et une production d'1,2 MT) s'est élevé à 1,4 milliard d'euros.

PAR OLIVIER DUFOURG

Lire aussi en Sous-traitance industrielle

Nos fiches pratiques et dossiers

«Décembre 2018»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix