BONNE NOUVELLE

Anor : une entreprise s'installe et crée des emplois pour des travailleurs handicapés

Publié le 03/12/2011 à 04h05

En Sambre-Avesnois, quand les nouvelles sont bonnes dans le domaine du développement économique, il faut en parler. En voilà une. À Anor, un bâtiment industriel inoccupé depuis un an accueillera bientôt une nouvelle activité : l'entreprise Ateliers solidaires du Nord s'y installe et embauche des travailleurs handicapés pour faire de la chaudronnerie.

Anor : une entreprise s'installe et crée des emplois pour des travailleurs handicapés
En Sambre-Avesnois, quand les nouvelles sont bonnes dans le domaine du développement économique, il faut en parler. En voilà une. À Anor, un bâtiment industriel inoccupé depuis un an accueillera bientôt une nouvelle activité : l'entreprise Ateliers solidaires du Nord s'y installe et embauche des travailleurs handicapés pour faire de la chaudronnerie.

PAR RUFUS DE RIDDER

PHOTO « LA VOIX »

Didier Rio est Breton. Dans l'ouest de la France il dirige plusieurs entreprises ayant une chose en commun : elles accueillent des travailleurs handicapés. On a rencontré M. Rio hier matin, en même temps que le député Jean-Luc Pérat et le président de la communauté de communes Action Fourmies Jacques Derigny, qui ont apporté une aide précieuse à l'aboutissement de ce projet innovateur pour Anor.

Mais d'abord, revenons un an en arrière. La société Depasse, qui fabriquait des fours à pain, puis des poêles à granulés de bois, ferme ses portes les 8 salariés apprennent la liquidation de l'entreprise la veille de Noël. Le bâtiment, situé rue de la Papeterie, avait été racheté, il y a une dizaine d'années, par l'intercommunalité. « Bien évidemment, quand les salariés se sont retrouvés au chômage, on a cherché des pistes, on a tout essayé pour trouver une solution » indique Jacques Derigny. À la même époque, fin 2010, une autre entreprise disparaît en Avesnois : Soud'Helpe, Fourmies. « 24 salariés sur le carreau dont 21 travailleurs handicapés » résume le président d'Action Fourmies.

Puis, Didier Rio est arrivé. Un peu en sauveur. « On s'est rencontrés plusieurs fois M. Rio a présenté un beau projet pour relancer une activité de chaudronnerie avec des travailleurs handicapés. Le bâtiment Depasse lui convenait ». Restait un point incontournable à résoudre : « retrouver des aides aux postes (1) ». C'est là que Jean-Luc Pérat est intervenu. Le député a su trouver ces aides indispensables auprès des ministères « et là tous les éléments étaient réunis pour démarrer cette nouvelle activité » se réjouit M. Derigny. Seul bémol : il y a trois semaines environ, le bâtiment a été « visité » et l'installation électrique dégradée. « On va faire des travaux pour que le lieu soit opérationnel. Il y en a pour 50 000 E. » En attendant la remise en état du bâtiment, l'activité démarrera à Fourmies, dans les locaux, vides, de Soud'Helpe. Dans un premier temps, cinq des travailleurs handicapés licenciés de Soud'Helpe y retrouveront un emploi. « À partir du 12 décembre » précise Didier Rio. Le 15 janvier ils seront une dizaine, et au printemps 2012 Les Ateliers solidaires du Nord devrait compter une vingtaine de salariés.

Autre bonne nouvelle directement liée à la première : à Fourmies, le terrain occupé par les locaux de Soud'Helpe pourrait être acquis par la société Eurocar qui souhaite créer une extension.

(1) Aide financière de l'État pour chaque poste d'insertion.

La Voix Éco