Presse-régionale.fr

Transport et Logistique

TRANSPORT

Eurostar : la Grande-Bretagne n'a «pas de volonté de supprimer des dessertes»

vendredi 30.03.2012, 14:18
Eurostar : la Grande-Bretagne n'a «pas de volonté de supprimer des dessertes» Le gouvernement britannique n’a pas pour volonté de supprimer des dessertes régionales de l’Eurostar. PHOTO J.-P. BRUNET.

Le gouvernement britannique n'a pas pour volonté de supprimer des dessertes régionales de l'Eurostar, a assuré ce vendredi l'ambassadeur de Grande-Bretagne en France, après l'évocation par la chambre de commerce Nord - Pas-de-Calais d'une suppression des arrêts à Lille et Calais.

« Il n'y a pas de volonté de notre part de supprimer des dessertes de l'Eurostar dans la région Nord - Pas-de-Calais » a déclaré Sir Peter Ricketts, lors d'une visite des ports de Calais et de Coquelles, près de Calais. « Nous comprenons parfaitement les retombées économiques que cela représente pour ces territoires et nous sommes attachés à les conserver », a-t-il ajouté.

Problèmes de contrôle d'immigration

« En revanche, nous voulons juste nous assurer que les contrôles d'identité sont effectués dans les meilleures conditions pour tout le monde, notamment au niveau des trains au départ de Bruxelles », a souligné le nouvel ambassadeur, qui effectuait sa première visite à l'extérieur de Paris depuis sa nomination il y a deux mois.

Mercredi, la CCI Nord - Pas-de-Calais a « tiré le signal d'alarme » sur les menaces de suppressions de certains arrêts Eurostar à Lille et Calais sur la liaison entre Bruxelles et Londres.

Selon les dirigeants nordistes, ces restrictions dans les dessertes seraient dues à des problèmes de contrôle d'immigration soulevées par la Grande-Bretagne, qui n'appartient pas à l'espace Schengen.

Toujours des trains entre Lille et Londres

Depuis le 14 février, les voyageurs qui prennent un Eurostar à Bruxelles pour Lille n'ont pas à montrer leurs passeports, car la France et la Belgique appartiennent à l'espace Schengen où les contrôles aux frontières intérieures ont été abolis. Mais le Royaume-Uni n'a pas adhéré à la convention.

Résultat : il n'est désormais plus possible de prendre un Eurostar sur les tronçons Lille-Bruxelles et Calais-Bruxelles, dans les deux sens. Sur le Lille-Bruxelles, seuls les TGV classiques sont accessibles, ce qui réduit fortement la fréquence des trains entre les deux métropoles.

En revanche, il est toujours possible d'emprunter un Eurostar pour se rendre à Londres, depuis Lille ou Calais.

avec AFP.
Partager :

Lire aussi en Transport et Logistique

Nos fiches pratiques et dossiers

«Mai 2019»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix