Presse-régionale.fr

Transport et Logistique

ON EN PARLE

SeaFrance : le tribunal de commerce de Paris, informé du choix du liquidateur, rendra son délibéré demain

mercredi 30.05.2012, 05:02
SeaFrance : le tribunal de commerce de Paris, informé du choix du liquidateur, rendra son délibéré demain Quelle compagnie pourra reprendre le flambeau de SeaFrance ? On le saura que jeudi au plus tard.

Encore deux jours d'attente. Hier, alors que tous les acteurs du dossier SeaFrance espéraient une décision du tribunal de commerce de Paris, le juge-commissaire a demandé un délai de réflexion de quarante-huit heures.

Le tribunal de commerce de Paris, qui pouvait donner hier sa décision dans l'attribution des actifs de SeaFrance, « rendra son délibéré jeudi », a annoncé hier soir un représentant du liquidateur judiciaire. Hier, le liquidateur, mandataire représentant SeaFrance, a déposé sa requête au tribunal de commerce. « Dans cette requête, le mandataire recommande une offre », sur les trois propositions formulées par Eurotunnel, le consortium DFDS - LD Lines et Stena Line. Tenue secrète, cette recommandation sera étudiée par le juge-commissaire, qui s'est donné un délai de quarante-huit heures pour publier son délibéré. D'une manière générale, le juge au tribunal de commerce suit la recommandation du mandataire. Il peut néanmoins décider de privilégier une autre offre, voire de refuser les trois propositions et demander à chacun des protagonistes de revoir leurs offres à la hausse.

Hier, il se murmurait qu'une entrevue de dernière minute, programmée dans la matinée, devait réunir des acteurs majeurs du dossier SeaFrance. Il ne s'agissait pas du ministre des Transports, le Boulonnais Frédéric Cuvillier, qui a reçu tour à tour au ministère des représentants des Affaires maritimes, de la RATP... et de la SNCF (qui était actionnaire unique de SeaFrance).

Entretien Capet-Cuvillier

Joint hier soir, Jean-Michel Giguet, ancien directeur général de Britanny Ferries et peut-être futur président du directoire de la société d'exploitation soutenue par Eurotunnel, prenait acte de ce report. « Si la décision avait été prise aujourd'hui (hier),je ne m'en serais pas plaint. En même temps, quarante-huit heures de plus quand on sait que je travaille sur ce projet depuis six mois... Pour moi c'est déjà long, mais je me mets à la place de tous ceux qui sont en attente d'un emploi : cela doit leur paraître interminable. » Secrétaire général du syndicat maritime nord, Didier Capelle disait hier de pas comprendre ce qui pouvait encore retardée la décision de deux jours : « Plus rien n'empêche de rendre l'ordonnance ».

« Cela remet tout le monde dans le doute. Pourquoi ces deux jours supplémentaires alors que nous nous savons quel sera selon nous le bon repreneur en terme d'emplois ? », commente Natacha Bouchart, maire de Calais, désignant clairement le projet d'Eurotunnel.

Pas d'impatience chez Yann Capet, conseiller régional (la Région avait proposé en novembre une aide de 10 millions d'euros pour sauver les 880 emplois en jeu à l'époque) et candidat socialiste aux législatives. « Il faut laisser la justice faire son travail », dit l'élu, précisant qu'il s'est longuement entretenu sur ce dossier lundi avec le ministre des Transports Frédéric Cuvillier. « Il y a eu un travail énorme réalisé par Eurotunnel et Jean-Michel Giguet, continue l'élu, qui n'exclut pas la possibilité de procéder à un nouveau calcul de l'aide de la Région, puisque le projet n'est plus le même et qu'il ne faudrait pas qu'il y ait atteinte aux règles de la concurrence. » Jacky Hénin, ancien maire de Calais, député européen et candidat aux législatives (Front de Gauche) en duo avec Sébastien Coté, un ancien syndicaliste de SeaFrance, dit être « obligé de faire avec un report de la décision de justice. Mais sur le fond, attendre quarante-huit heures ne changera strictement rien au fond du problème, à savoir que tous les anciens salariés ne s'attendent pas à voir un autre repreneur qu'Eurotunnel. C'est soit cela, soit la révolte du peuple. » •

D.S et O.P.

La Voix du Nord
Partager :

Lire aussi en Transport et Logistique

Nos fiches pratiques et dossiers

«Octobre 2018»

  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  
  •  
Nominations
Voir toutes les nominations
  • 06 Septembre 2012

    Franck Allard

    À 51 ans, Franck Allard est nommé directeur financier de la filiale immobilière du groupe Auchan, basée dans le Nord...

    Immochan
  • 06 Septembre 2012

    Vianney Dumas

    Jusqu’alors directeur financier d’Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, il est nommé à 53 ans directeur général immobilier du groupe en Chine, notamment grâce à sa bonne connaissance du marché chinois puisqu’il fut de 2001 à 2004 directeur financier d’Auchan Chine...

    Auchan Chine
  • 05 Septembre 2012

    Christophe Cappe

    Il est depuis aujourd’hui le nouveau président du directoire de la société de tête du groupe SIA, acteur majeur du logement social
    dans la région, en succession de Bernard Ranvier...

    SIA Habitat
Signaler une nomination

Nos derniers dossiers

LA VOIX DU NORD

LE JOURNAL du 10/06/2012

INTEGRALITE DE LA VOIX DU NORD EN PDF

Téléchargez l’édition de votre choix