INDUSTRIE

Un contrat de 917 millions pour Alstom et Bombardier

Publié le 10/04/2009 à 04h49

Lavoixeco - Là où l'automobile marque le pas, l'industrie ferroviaire régionale n'en finit pas de décrocher des contrats. Le dernier en date : 917 millions d'euros pour le consortium Alstom-Bombardier pour la livraison de soixante rames à deux niveaux pour la ligne A du RER parisien.

Un contrat de 917 millions pour Alstom et Bombardier
Lavoixeco - Là où l'automobile marque le pas, l'industrie ferroviaire régionale n'en finit pas de décrocher des contrats. Le dernier en date : 917 millions d'euros pour le consortium Alstom-Bombardier pour la livraison de soixante rames à deux niveaux pour la ligne A du RER parisien.

« Cette nouvelle commande de soixante rames nous assure un plan de charge jusqu'en 2012. 2016 si l'option est levée. » Hier, Frédéric Ferrand, directeur du site Alstom de Petite-Forêt, avait le sourire. Et il y a de quoi. L'industriel ferroviaire vient de décrocher, avec Alstom, un « gros contrat » de 917 millions d'euros : 640 millions pour Alstom, le reste pour Bomdardier.

Les deux concurrents, alliés pour cette commande, ne vont pas devoir perdre de temps. La première rame MI09 doit être présentée fin 2010, dans un an et demi. Les premiers chaudrons peints sortiront donc des chaînes de Petite-Forêt en fin d'année, mobilisant une cinquantaine de personnes environ. Le reste de l'année permettra d'habiller les rames et de réaliser les essais. Cette deuxième phase mobilisera cent cinquante personnes.

Les deux voitures d'extrémité seront assemblées sur le site Alstom de Petite-Forêt avec des équipements fabriqués sur les sites Alstom de Tarbes, Ornans, Le Creusot et Villeurbanne. Les trois voitures intermédiaires seront elles assemblées par Bombardier, à Crespin. Du matériel à deux niveaux comme celui de cette commande, « c'est beaucoup de pièces et un matériel complexe », observe le directeur d'Alstom. Mais à Petite-Forêt comme à Crespin, les personnels sont formés à la fabrication de différents types de trains.

Plus performant

Ces soixante rames (trente trains de deux rames) à deux niveaux circuleront sur les voies du RER A et remplaceront le matériel à un niveau MI84 déjà produit par le consortium Alstom-Bombardier. Ce nouveau matériel est de plus grande capacité (1 725 personnes par rame, un million par jour), plus performant et plus respectueux de l'environnement. La mise en exploitation commerciale est prévue courant 2011.

La Voix Éco