A la Une

Alstom et Bombardier ont le vent en poupe

Publié le 23/06/2009 à 05h10

Lavoixeco - Le secteur ferroviaire ne connaît pas la crise. Les deux industriels du Valenciennois, Alstom (Petite-Forêt) et Bombardier (Crespin), continuent de décrocher des marchés. Leur plan de charges est assuré jusqu'en 2013.

Alstom et Bombardier ont le vent en poupe
Lavoixeco - Le secteur ferroviaire ne connaît pas la crise. Les deux industriels du Valenciennois, Alstom (Petite-Forêt) et Bombardier (Crespin), continuent de décrocher des marchés. Leur plan de charges est assuré jusqu'en 2013.

> Alstom. - Le site de Petite-Forêt, près de Valenciennes, est centre d'excellence métros, tramways et tram-trains. Ce centre de conception et de production emploie 1 350 personnes dont 530 en ingénierie. En 2008, l'industriel ferroviaire a embauché un salarié par jour ouvré, soit 220 recrutements. En 2009, cent personnes doivent rejoindre l'entreprise essentiellement en bureau d'études et projets. Parmi les marchés décrochés, la commande RATP en consortium avec Bombardier (60 rames ferme, 70 en option), 36 rames de tram Citadis pour Istanbul, 20 rames de métro Métropolis pour Istanbul, 49 rames sans conducteur pour la RATP, 161 rames du MF 2000, plus de trois cents voitures du TER2NNG et 31 rames de tram-train, la nouvelle génération de matériel urbain hybride développé par Alstom.

> Bombardier. - Bombardier transport France, c'est le site de Crespin (anciennement les ANF) qui emploie 2 034 salariés dont 26 % de cadres. Quatre-vingts cadres seront recrutés en 2009 212 l'ont été en 2007 et 2009. Ces cadres, ce sont 70 % d'ingénieurs et 30 % de fonctions support (financiers, juristes, RH...). Le plan de charges de la production est assuré jusqu'en 2013 avec le gros contrat Francilien, les AGC (jusque début 2011), les TER2NNG (mi-2010) ou le MF 2000.

Bombardier, comme Alstom, a engrangé des contrats ces dernières années. Il en faut d'autres pour pérenniser les emplois d'ingénierie et assurer du travail sur les chaînes.

La Voix Éco