A la Une

La grande distribution mise sur une meilleure qualité nutritionnelle de ses produits

Publié le 07/07/2007 à 06h05

La balance des Français affiche des poids de plus en plus élevés. Auchan a donc décidé de revoir les recettes des 3 000 produits alimentaires qui composent ses gammes : moins de sucre, moins de sel, moins de gras.

La grande distribution mise sur une meilleure qualité nutritionnelle de ses produits
La balance des Français affiche des poids de plus en plus élevés. Auchan a donc décidé de revoir les recettes des 3 000 produits alimentaires qui composent ses gammes : moins de sucre, moins de sel, moins de gras.

Les Français se soucient de plus en plus de leur santé. En parallèle, le nombre de personnes en surpoids ou obèses ne cesse d'augmenter : 20 millions de Français seraient concernés. Pour y faire face, le Plan national de nutrition santé (PNNS) a été lancé en 2000. Depuis peu, les marques alimentaires doivent aussi faire défiler un message du type « pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour » lors du passage de leurs spots publicitaires à la télévision.
Nouvelles recettes Le sujet préoccupe. Des enseignes de la grande distribution (Auchan, Carrefour, Casino, Monoprix) de l'agroalimentaire (Coca-Cola, Ferrero, Taillefine et Unilever) et de la restauration rapide (McDonald's) se sont même engagées en février auprès du ministère de la Santé à améliorer la qualité nutritionnelle de leurs produits. Auchan fait partie de ceux qui se sont lancés dans la démarche. Nouvel étiquetage pour mieux préciser la composition des produits. Formation des salariés à la bonne alimentation. Reformulation des recettes. Trois mille produits vont être modifiés pour contenir moins de sucre, de sel et de graisse. Pas toujours simple pourtant : modifier la teneur en sucre modifie le goût et la texture. Le sel, lui, a une influence sur la conservation.

Alors, l'enseigne travaille de près avec ses fournisseurs pour parvenir à ses fins : combler la faim avec des produits plus sains. « Il y a dix ou quinze ans, les grandes marques daignaient nous fabriquer des produits. Maintenant, des PME vont proposer des nouveaux produits à Auchan », explique Dominique Brabant, directeur des produits à marque d'enseigne chez Auchan.

La démarche n'est pas anecdotique dans un contexte où les marques de distributeurs prennent de plus en plus de place dans les rayons, environ 30 % chez Auchan : « Notre but, ce n'est pas d'évincer les marques nationales. C'est le client qui décidera. Mais on se rend compte que les familles de produits qui progressent sont celles où les marques nationales sont fortes et où les marques de distributeurs sont fortes.

C'est le cas des produits ultrafrais, des jambons. En revanche, sur le marché du papier où les marques de distributeurs sont ultraleaders, c'est plus difficile de progresser », souligne Dominique Brabant.
Les clients se laissent de plus en plus tenter par les produits de marque distributeur, 20 à 30 % moins chers que ceux des marques nationales. « Il y a encore quelques récalcitrants aux marques de distributeurs. Mais le seul moyen de les faire changer d'avis, c'est de leur faire goûter. » •

La Voix Éco