A la Une

[AUDIO] Kiabi entre dans le club des milliardaires et envisage un développement taille XXL

Publié le 29/04/2010 à 07h50

Il le voulait, il l'a fait. Kiabi, le numéro deux français de l'habillement, fait partie depuis septembre du « club des milliardaires ». Avec un chiffre d'affaires de 1 054,9 millions d'euros, la pépite textile de la galaxie Mulliez entend encore accélérer son développement, notamment à l'international.

[AUDIO] Kiabi entre dans le club des milliardaires et envisage un développement taille XXL
Il le voulait, il l'a fait. Kiabi, le numéro deux français de l'habillement, fait partie depuis septembre du « club des milliardaires ». Avec un chiffre d'affaires de 1 054,9 millions d'euros, la pépite textile de la galaxie Mulliez entend encore accélérer son développement, notamment à l'international.

Interview audio réalisée par Jacques Cointat

Ne demandez pas à Jean-Christophe Garbino, le jeune (40 ans) directeur général de Kiabi, quel est le résultat net de son groupe. Pas plus combien rapportent les ventes sur Internet. Ou en quoi l'intégration de l'enseigne Véti (72 magasins affiliés ont déjà changé d'enseigne, une douzaine suivent) a gonflé le chiffre d'affaires du groupe. L'exercice de communication d'une enseigne de la galaxie Mulliez a toujours ses limites...

Néanmoins, le leader français de la mode à petit prix est fier d'avoir franchi le cap du milliard d'euros de chiffre d'affaires dès septembre 2009 (1 054,9 ME HT très précisément), dans 377 magasins (dont 300 en France), en progression de 16,6 % par rapport à 2008.

Explosion du réseau

L'ambition ne s'arrête pas là : « Nous accélérons partout et voulons être à fin 2010 un acteur international avec près de 440 magasins, réalisant un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros hors taxe, dont 20 % hors de France. » En 2010, Kiabi prévoit d'ailleurs une hausse de son chiffre d'affaires de l'ordre de 27 %.

Il est vrai que le réseau de magasins, en France comme à l'international, a considérablement augmenté. En 2004, Kiabi exploitait 178 000 m² de surface de vente. Elle est passée à 415 000 m² en 2009, soit une hausse de 133 % en 5 ans.

En 2009, l'enseigne a ouvert 55 nouveaux magasins : 35 en France, 12 en Espagne et 8 en Italie. Malgré la crise, Kiabi affiche de fortes ambitions en Espagne (59 points de vente, 80 d'ici à fin 2011), en Italie (où l'enseigne a doublé son parc de magasins), et en Roumanie (3 magasins à Bucarest, le dernier ayant ouvert la semaine dernière).

Après un premier partenariat avorté, Kiabi revient en 2010 en Russie avec l'ouverture programmée de 4 magasins en nom propre.

Face à ce développement, Kiabi renforce ses sites logistiques. En mai dernier ouvrait la gigantesque plateforme de Lauwin-Planque près de Douai : 66 000 m² où peuvent être traités 200 millions de pièces et où travaillent 200 personnes. Elles seront 550 d'ici quatre ans.

Kiabi, qui a embauché 2 500 nouveaux salariés en 2009, prévoit d'en recruter encore 2 180 cette année (dont près de 350 dans notre région, 200 en logistique et 90 aux services centraux d'Hem).

Au royaume du discount de mode, Kiabi a visiblement confiance en son futur. •

La Voix Éco